N’éteins pas la lumière par Bernard Minier

 

Le soir de Noël, Christine Steinmeyer, animatrice radio à Toulouse, trouve dans sa boîte aux lettres le courrier d’une femme qui annonce son suicide. Elle est convaincue que le message ne lui est pas destiné. Erreur ? Canular ? Quand le lendemain, en direct, un auditeur l’accuse de n’avoir pas réagi, il n’est plus question de malentendu. Et bientôt, les insultes, les menaces, puis les incidents se multiplient, comme si quelqu’un cherchait à prendre le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption.
Dans les ténèbres qui s’emparent de sa vie, la seule lueur d’espoir pourrait bien venir d’un certain Martin Servaz.
Ce n’est pas un coup de cœur mais une petite déception. C’est le premier livre que je lis de Bernard Minier.
Je trouve le livre un peu trop long. Moins de détail et quelques scènes en moins et il aurait pu être meilleur. le rythme du livre pose parfois problème. Cependant la tension, le côté oppressant du harcèlement de Christine est réussie. J’étais parfois mal à l’aise face à ce qui lui arrivait. Il faut vraiment attendre la fin du livre pour savoir qui harcèle Christine et pourquoi. Là aussi j’ai trouvé ça un peu compliqué et trop tordu.
Mais je ne resterais pas sur une déception et je lirais d’autres livres de Bernard Minier.

 

Éditeur : Pocket  – Date de parution : 12 Février 2015 – Prix : 8,50 euros – 704 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.