Le Cri par Nicolas Beuglet

Résumé :
Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…
Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

Avis
 
Ce livre est un des gros succès de la rentrée 2016 en terme de thriller. Ce n’est que le second livre de cet auteur qui avait publié son premier roman sous un pseudonyme ( Le premier crâne par Nicolas Sker chez Michel Lafon).
L’histoire commence avec l’un des personnages principal : Sarah. Elle est inspectrice à Oslo. Au début du livre, elle est en train de se séparer de son compagnon. Elle est bouleversée, je dirais même qu’elle est sur le point de basculer dans la folie tellement elle semble affectée. Mais l’enquête dont elle va avoir la charge va lui maintenir la tête hors de l’eau. Elle va s’y plonger corps et âme jusqu’à risquer sa vie à de nombreuses reprises. Du coup on découvre une autre facette de sa personnalité. Elle devient très froide, elle ne montre rien. Mais un personnage va la déstabiliser et commencer à briser cette carapace. Son enquête commence dans un hôpital psychiatrique terrifiant. L’image que l’on peut avoir pourrait s’apparenter à ces vieux bâtiments hantés. Dans ce lieu, qui est le point de départ, les événements vont s’enchaîner très vite. Le rythme va être très intense et on se dit que l’auteur a « un œil de caméra » au vue de l’enchaînement et des descriptions mais aussi à cause de la composition des chapitres. A la fin d’un chapitre, on a tout de suite envie de passer au suivant.
L’enquête va ensuite la mener en France et lui faire rencontrer le deuxième personnage principal du livre (selon moi) : Christopher. C’est un ancien reporter de guerre qui donne des cours. Suite à l’accident de son frère (dont il sera beaucoup question) il doit s’occuper de son neveu. On comprend à travers le point de vue de Sarah que cela a tout changé dans sa vie. Le tombeur a dû s’improviser « papa ». Il devient un personnage très attachant. Les événements auquel il va être confronté vont le pousser dans ses retranchements mais il restera debout malgré tout.
L’histoire est très complexe mais extrêmement bien écrite. A de nombreuses reprises, le lecteur aurait pu se perdre mais l’auteur évite cela. On sait dès le début que l’enquête va être longue et complexe mais en faite elle l’est bien plus que l’on ne peut l’imaginer. Sarah, l’enquêtrice, part avec très peu d’éléments et elle doit avancer lentement. Plusieurs fois on pense qu’ils n’arriveront pas au début. Le suspense est très bien entretenu sans qu’il y est de longueurs.
De manière générale, on ressent bien que l’auteur est scénariste car ce livre pourrait très facilement devenir un film ou peut être une série. Cela rend le livre très facile à lire avec par moment des passages qui font que l’on ne peut pas lâcher le livre. On sent aussi que l’auteur a fait beaucoup de recherches. Certains passages contiennent beaucoup de détails et ainsi les éléments important pour l’histoire sont bien posée.
C’est un coup de cœur ! Il est tout à fait normal que ce livre ait autant de succès car c’est un thriller de qualité qui nous amène à réfléchir.
 
Éditions : XO Éditions – Date de parution : 8 Septembre 2016 – Prix : 19, 90 euros – 494 pages

 

1 commentaire

  1. A force qu'on me parle de ce livre, la première était une surveillante car on parle beaucoup de livres ensemble, le résumé m'avait beaucoup plu et je dois dire que je voulais vraiment le lire.
    Je l'ai lu et j'ai adoré. J'étais vraiment dedans, je l'ai dévoré et même prêté à ma mère car je savais qu'elle allait aimer.
    Les choix des personnages sont parfois durs et voir certaines facettes de leur propre famille fait peur. Je repense à la scène dans la maison où ils sont pris en otage, j'avais les larmes aux yeux, vas savoir pourquoi, je pensais à ma grand mère. On s'attache aux personnages, et on les suit en voulant savoir pourquoi ? Pourquoi tout cela ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.