Et tu vis encore par Corinne Martel

Résumé :

Alice, une jeune star de la chanson, a de mystérieux secrets qu’elle nomme le « Plan A ».
Marc, un écrivain de polars, appelle les siens le « Plan B ». En panne d’inspiration, il passe son temps à visiter des sites monstrueux qui troublent son équilibre mental.
Quant à Pierre, il réussit à obtenir la direction d’une nouvelle prison composée de trente-huit détenus très spéciaux : des tueurs en série enfermés à vie. Sur son bureau, une chemise grise, nommée le « plan C ».
L’atmosphère est bien trop angoissante pour ce si petit village du Vercors…
L’heure des choix ne serait-elle pas prématurée ? Ils le savent bien, la mise en place de leurs plans va bouleverser le cours de leurs vies et les conséquences seront irréparables.
Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait..?
Avis :
Si je compte bien c’est le 3ème livre que je reçois de la part d’un auteur pour mon blog. Je suis très honoré de sa confiance et je l’en remercie énormément ! J’avais entendu parler de son livre sur plusieurs groupes de lecture sur Facebook et les avis étaient tous très positif. Puis j’ai vu qu’un auteur que j’apprécie énormément (le mot est faible et je n’ai pas besoin de citer son nom) en avait parlé sur sa page Facebook. Tout ceci avait piqué ma curiosité.
Le livre commence par un court prologue qui s’adresse directement au lecteur. Cette entrée en matière m’a surprise. Mais avec le recul je trouve que cela est une bonne idée. Cela pique notre curiosité. On comprend que quelque chose de très important va se passer. S’ensuit un premier chapitre très court qui interroge beaucoup mais qui nous donne le nom d’une jeune fille, Alice.
C’est une star de la chanson. Elle vit avec son père Marc qui est un écrivain en panne d’inspiration. Sa mère a décidée de partir par rapport à la situation de sa fille. On se doute un peu du pourquoi assez vite même si cela n’est pas dit clairement avant un bon moment. Cette jeune fille semble être pétillante et pleine de vie. Je l’ai aimé très vite. Son père Marc lui par contre semble à l’opposer. Il est très sombre et plutôt déprimé mais sa fille est son rayon de soleil. On le sent très instable.
On apprend à faire connaissance avec les membres de cette famille. Les choses ne sont pas très claires au début. Il m’a fallu un moment pour comprendre les différents liens entre chacun. Mais je pense que cela était voulu par l’auteur. Celle que j’ai le plus apprécié dans cette famille c’est l’arrière grand mère d’Alice, Henriette. Elle dirige une petite boutique qui est tout pour elle. Elle aime les gens et leurs histoires. Je l’ai trouvé très attachante et j’ai vraiment ressentie sa bienveillance envers tous. C’est le pilier de cette famille.
Le livre se passe aussi en partie dans une prison. Elle est dirigée par Pierre. Il est secondé par une infirmière générale, Valérie et un surveillant, Vincent. Ils font en faite partie de la même famille. Ce détail m’a beaucoup surprise et je doute que cela soit possible en vrai. Cela n’enlève pas de crédibilité à l’histoire mais il m’a un peu gêné. Ce qui est le plus gênant c’est par rapport à l’attitude de Vincent. On se demande comment il a fait pour arriver à ce poste vu son comportement.
Mais quand on comprend pourquoi cette famille a 3 plans (A, B et C) à cause d’un secret, les choses commencent un peu à faire sens.
Je n’ose en dire trop sur l’intrigue car on apprend tout au fur et à mesure. Les choses restent assez flous un bon moment avant que l’on commence un peu à deviner ce qu’il se passe dans cette famille.
Le livre est plutôt bien écrit. Les chapitres courts s’enchaînent assez vite. Il y a parfois quelque passages que j’ai du relire car cela n’était pas assez claires. Mais on s’attache aux personnages. Du coup les quelques maladresses dans l’écriture ou dans certains passages ne gênent pas à la lecture.
Quand on comprend ce qu’est le plan C, on commence à se demander ce que nous aurions fait à la place de cette famille. On se questionne en tant qu’être humain jusqu’où nous sommes prêts à aller pour nos proches.
Pendant la lecture de ce livre, j’ai repensé à un autre livre qui m’avait bouleversé c’est « Si je reste » de Gayle Forman. J’y ai trouvé quelques similitudes par rapport à ce qu’il se passe et à la manière dont sont traités les personnages même si l’histoire est différente.
Pour un premier livre, c’est plutôt une petite réussite. Je l’ai lu presque d’une traite. On ne le lâche plus quand on arrive sur la fin. C’est une belle lecture qui m’a faite du bien.
Éditeur : IS EditionsDate de parution : 9 Décembre – Prix : 17 euros – 172 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.