Dompteur d’anges par Claire Favan

Résumé :
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au cœur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

Avis :

Un nouveau livre de Claire Favan est à coup sûr la promesse de passer un excellent moment. Son dernier m’avait frissonner et même trembler ! Je me rappelle l’avoir dévorer en un week-end. Celui ci je l’attendais donc avec impatience et j’ai eu la chance de le lire avant sa sortie grâce au concours organisé sur le groupe Read de ma copine Loley.
Il est difficile de raconter ce livre sans en dire trop pour ne pas gâcher le plaisir du lecteur. Dans le résumé tout est dit ou du moins le minimum car Claire va très très loin. On peut dire qu’en gros c’est l’histoire d’une vengeance. Mais une vengeance qui va très loin et qui échappe à celui qui la met en place.
Comme le précédent, le livre est divisé en plusieurs parties. C’est quelque chose que Claire maîtrise à la perfection et qui apporte beaucoup pour la construction de l’histoire. Ainsi on ne perd pas de temps dans l’histoire mais on oublie rien, on retient juste ce qui est important. D’une partie à l’autre plusieurs années peuvent passer car on s’attache qu’aux moments important des personnages. Ainsi il n’y a pas de longueur.
Quelque chose que maîtrise l’auteur à la perfection, c’est la psychologie des personnages. Dans la première partie (promis de je ne développe pas le reste), on va voit la dégringolade progressive du personnage de Max. Chaque attaque le fait plonger un peu plus. C’est ainsi pour les autres personnages qui seront sous l’emprise de Max. On fait très rapidement le parallèle avec embrigadement des djihadistes. La méthode est sensiblement la même et très bien décrite pour moi pour comprendre les différents stades.
Toujours dans la psychologie des personnages et la manière dont ils sont décrits, il y a des personnages que l’on a envie de détester mais il est parfois difficile de les haïr. On a presque un peu d’empathie pour eux et on a envie de leur donner une seconde chance, je pense ici à l’un des enfants. L’auteur sème le trouble chez nous : encore un point fort !
Pendant les 200 premières pages du livre, je suis passé par tout un tas d’émotions mais très souvent j’ai eu peur, j’ai frissonné et même tremblé. La montée en puissance de l’action est très menée. Dans certains chapitres, tout commence plutôt bien au début mais arrivé à la fin on comprend que tout peut basculer et que rien n’est certain. Mon pauvre cœur s’est emballé à plusieurs reprises ! J’ai du faire quelques pauses même si cela était parfois difficile car on a envie de continuer pour savoir.
Entre ces deux parties, un événement inattendu se produit et fait que l’histoire bascule. On en reste sans voix mais c’était nécessaire pour nous garder en haleine.
Dans la seconde partie, la tension retombe un peu pour nous permette de reprendre notre souffle. Mais Claire ne nous laisse pas pour autant tranquille ! On fait un pas en avant puis deux en arrière ! La tension remonte et on se demande comment le personnage va faire pour s’en sortir tellement les ennuis se rapprochent de lui. Le personnage est comme sur un fil et à tout moment il peut basculer. Et quand on croit que tout est fini et bien il reste encore un petit quelque chose pour nous mettre un petit coup de stress ! Puis l’histoire arrive à sa fin….et quelle fin !

 

C’est donc un TRÈS GROS COUP DE CŒUR !!! Madame Favan est une grande, c’est une incontournable du thriller/polar français ! Alors courrez chez votre libraire l’acheter !!!
Éditeur : Robert Laffont – Collection : La Bête Noire – Date de parution : 16 Février 2017 – Prix : 20 euros – 432 pages

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.