Le mystère de Jérôme Bosch par Peter Dempf

 

Résumé :
2013 : Madrid. Le Prado. Le Jardin des délices, célèbre triptyque du peintre flamand Jérôme Bosch, a été vandalisé par un prêtre dominicain. Le religieux, convaincu que l’œuvre dissimule un dangereux secret susceptible de nuire à l’Église, a lancé du vitriol sur le tableau avant d’être maîtrisé par les gardiens du musée.
Restaurateur de tableaux, Michael Keie se voit confier la tâche délicate de remettre le triptyque en état. Très vite, il fait une découverte stupéfiante : à plusieurs endroits, les couches de peinture altérées laissent transparaître des symboles cachés. Avec l’aide de son collègue madrilène Antonio de Nebrija, un vieil érudit fantasque, Keie va tenter de déchiffrer ces signes étranges.
1510 : Petronius Oris arrive à Bois-le-Duc dans les Flandres pour travailler aux côtés de Jerôme Bosch. Alors que la cité est envahie par les sbires de l’Inquisition, Petronius découvre que Bosch, initié à un secret hérétique, travaille en secret à un mystérieux triptyque.
Avec ses deux enquêtes parallèles, l’une dans le présent, l’autre dans le passé, qui se font écho pour percer le secret du célèbre Jardin des délices, Peter Dempf fait preuve d’une incroyable érudition et nous offre un suspense magistral qui tient en haleine jusqu’à la dernière page.
Avis :
Deuxième livre que je lis dans le cadre de la Team Thriller des éditions du Cherche Midi.
Avant toutes choses, il faut parler de la couverture ! Voici un livre-objet comme j’aime. La jaquette donne un côté très mystérieux en ne dévoilant qu’une partie de l’image en dessous. Puis quand on l’enlève, on a le droit à un sublime tableau ! Il s’agit du panneau central du « Jardin des Délices » de Jérôme Bosch dont il est question dans ce livre.
La quatrième de couverture annonce la couleur. Nous avons ici un « thriller » historique. J’ai d’abord pensé à un livre à la « Da Vinci Code » à la lecture du résumé. Mais cela va un peu plus loin car on jongle entre deux époques différentes. Le point commun de ces deux époques est le tableau de Jérôme Bosch qui semble receler bien des secrets.
L’histoire se déroule donc entre passé et présent. Cependant le passé a une part beaucoup plus importante que le présent. C’est là que se trouvent toutes les réponses aux questions que suscite ce tableau. Le présent est là pour apporter aussi quelques respirations à l’histoire. Il sert aussi à prendre du recul sur ce passé pour mieux comprendre les enjeux derrière ce tableau.
Alterner entre deux époques n’est pas un exercice facile pour un auteur car on peut très facilement perdre le lecteur.
Le passé est une période très riches en personnages et en actions. La plupart des personnages ont réellement existé. On les découvre à travers les yeux de Petronius Oris qui est là pour travailler avec Jérôme Bosch comme apprenti. Ce personnage va se retrouver en très peu de temps à toute une série d’événements un peu malgré lui. L’auteur nous décrit très bien l’époque et ceux qui ont vécus. J’ai trouvé cela très réaliste. On ressent bien que l’auteur a fait un très gros travail de recherche.
Dans le présent, il y a peu de choses à dire. On sent bien dès le début que le personnage du prêtre et celui de la psychologue cachent des choses. Cela nous parait évident assez vite mais pour le restaurateur (qui est le personnage que nous suivons dans le présent) cela ne parait pas aussi évident. Du coup j’ai trouvé ce personnage trop faible, trop crédule. Ce personnage est celui du livre qui est le moins bien réussi.
Ce livre est un bon page-turner. Il s’en est fallu de peu pour que je dise que c’est un coup de cœur. J’étais certaine déjà que j’allais aimer cette histoire. Le faite de baser l’histoire sur des faits historiques et d’y mettre un peu de mystère en disant qu’il referme un secret : c’est le genre de lecture que j’aime.
Je n’ai pas été perdu entre le changement d’époque. Les retours dans le présent arrivent au bon moment pour souffler et laisser un peu de suspense. Ce que j’ai trouvé intéressant car pas habituel, c’est le faite que l’on comprenne qu’entre chaque chapitre du passé ou du présent, il se passe du temps. Cela ne m’a cependant pas gêné dans ma lecture.
Au final, l’histoire se tient même si il est parfois difficile de suivre le raisonnement pour comprendre ce tableau. Il faut vraiment attendre la fin pour avoir toutes les clés pour comprendre ce qui se cache derrière ce tableau. L’auteur sait nous garder en haleine et presque nous faire croire que toute cette histoire est vraie.
Les passionnés d’art et d’histoire devraient y trouver leur compte dans ce livre. Pour ma part j’y ai trouvé exactement ce que je cherchais : du mystère, de l’action et quelques nouvelles connaissances.
Editions : Cherche Midi – Date de parution : 28 Septembre 2017 – 464 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.