Tout sur mon chien de Alejandro Palomas

Présentation de l’éditeur :

Laissez-vous gagner par cette famille fantaisiste digne d’Almodóvar.

Réunion de famille impromptue dans un café. Fernando, sa mère, Amalia, ses deux sœurs, Emma et Silvia.
Tous espèrent un coup de téléphone qui tarde à arriver.
L’attente, fébrile, est ponctuée de scènes savoureuses, de quiproquos et de malentendus. Les vérités cachées ou à demi dites s’égrènent sans fin.
Et on rit aux larmes de cette comédie familiale plus profonde qu’il n’y paraît. 

Avis :

Ayant lu le premier tome de la trilogie « Une mère »et l’ayant adoré, je ne pouvais qu’avoir envie de lire ce second tome qui s’annonçait aussi bon que le premier !
On retrouve Amalia (la mère), Fernando, Silvia et Emma pour une réunion de famille qui n’était pas prévue dans un café. Tous attendent un coup de fil, surtout « Fer » qui semble sur les nerfs.
Ça a été un vrai plaisir de tous les retrouver au fur et à mesure du livre. Ils n’ont pas changés par rapport au précédent livre mais au fur et à mesure ils évoluent…
C’est là que la magie d’Alejandro Palomas commence. Il maîtrise à la perfection la psychologie des personnages. C’est aussi le point central de ce livre. On apprend à les connaître dans les moindres détails. Rien ne nous est caché à nous lecteur. On en sait même plus que certains personnages eux mêmes. Parfois j’avoue que cela amène quelques longueurs dans le livre et que je n’ai pas forcément compris où l’auteur voulait en venir. Mais dans l’ensemble, on va parfois plus loin que l’histoire elle même, l’auteur nous amène à nous poser des questions sur nous même et ce que l’on vit. Il y a quelques messages dans ce livre sur les relations familiales et plus généralement les relations que l’on a avec les autres.
Du côté de l’histoire, dès le début même si on ne sait pas de quoi il est question, on ressent très vite une certaine tension. On est tellement attaché à ces personnages que l’on a peur pour eux, on a envie de les aider et de les protéger. Mais comme beaucoup de choses dans ce livre, on fonctionne sur des  non dits. Il y a une crainte constante de dire à l’autre ce que l’on sait, ce que l’on pense. C’est en ça que je me suis retrouvé dans ces personnages et qui fait que je m’attache à eux. Malgré leur caractère bien différent, ils fonctionnent tous ainsi. Alors les vérités mettent beaucoup de temps à émerger. Il est du coup difficile de parler de ce livre en détail sans vous révéler des éléments importants.
Je ne dirais pas que j’ai dévoré cette lecture mais plutôt que je l’ai savouré en vitesse accélérée ! Dès le premier chapitre, j’ai retrouvé le charme du premier tome. J’ai eu l’impression d’être avec eux dans ce café où les vérités vont enfin éclater. On ne se sent pas comme un membre supplémentaire de cette famille mais comme un proche qui est là pour écouter. On rentre dans leur intimité et on partage leur doute, leur joie et leur peine. Tout ça fait qu’à la fin du livre, on ne peut pas s’empêcher de verser une petite larme. On pleure car on a pas envie de les quitter mais aussi pour l’issue de l’histoire qui les a fait se réunir dans ce café. Mais je vous rassure, on pleure aussi de rire ! Tout ce que fait Amalia est une bouffée d’air frais dans ce livre.
Cette lecture est absolument parfaite pour des vacances où l’on a besoin de se poser et de prendre du temps pour soi.

Éditions : Cherche Midi – Date de parution : 5 Avril 2018 – 352 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.