Ragdoll de Daniel Cole

Présentation de l’éditeur :

Un  » cadavre  » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la Poupée de Chiffon. Tout juste réintégré au Metropolitan Police Service de Londres, l’inspecteur  » Wolf  » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspectrice Baxter. Chaque minute compte, car ce nouveau serial killer vient de communiquer, par voie de presse, une liste de six noms. Son programme de meurtres pour les jours à venir. Avec le meilleur pour la fin : Wolf lui-même… 

Avis :

Depuis longtemps je me disais qu’il fallait que je lise ce livre si encensé par la critique et entre autre par Gérard Collard himself ! Mais je restais sceptique car les critiques négatives étaient aussi très présentes sur la toile…
Mais en tant que juré du Prix Nouvelles Voix du Polar, c’était le moment de lire et de me faire mon avis.
Le premier chapitre donne le ton sur le personnage central du livre, l’inspecteur « Wolf ». Il a un très fort caractère et il est aussi très sûr de lui. On comprend que dans une enquête comme celle du tueur crématiste, il s’est donné à 100% au point de tout risqué, sa liberté et sa santé mentale mais aussi sa vie personnelle. Je l’ai trouvé à la fois très bizarre et aussi agaçant. Mais c’est un flic qui a coeur d’exécuter sa mission au mieux.
On est ensuite très vite plongé dans l’enquête de base du livre. Et ça commence très fort dès le début. Wolf est au première loge car le tueur s’adresse à lui directement. A partir de là on envisage plein de piste mais l’auteur nous laisse dans le flou pendant très longtemps. Il faudra compter sur les personnages secondaires et un en particulier pour avoir le déclic qui apporte un début de réponse à toute cette histoire absolument dingue !
Et il y a cette liste…Dès le début on sait qui doit mourir en toute logique. On se doute que le premier de la liste est obligé d’y passer, malgré la rapidité des enquêteurs pour le protéger, sinon il n’y aurait pas cette tension permanente qui va mener tout le livre. Ce décompte infernal fait que le lecteur espère à chaque fois que Wolf et ses co équipiers pourront sauver la personne concernée. Cet élément est déterminant pour le rythme du livre.
Assez vite on se doute que tout ceci a forcément un lien avec un élément qui nous est en partie présenté au début du livre. L’identification des parties de Ragdoll est un début mais il faudra s’armer de patience ! L’auteur joue avec nos nerfs tout au long de la lecture. Il manque toujours un petit élément pour comprendre l’ensemble. La pièce manquante arrive assez tard dans le livre. Cela n’entraîne pas de longueur au livre selon moi, il n’y a pas vraiment d’éléments inutiles dans l’histoire.
Le style de l’auteur m’a plu même si cela n’a pas été aussi transcendant que je le pensais. Mais j’ai quand même pris beaucoup de plaisir dans cette lecture. On peut qualifier ce livre de page turner sans problème car les ingrédients sont là pour embarquer le lecteur dans une lecture qui monte très vite en puissance jusqu’à la fin du livre. Les différents personnages en dehors de Wolf m’ont beaucoup plu. J’ai un gros faible pour Baxter et Edmunds qui ont donné de leur personne pour que la vérité éclate même si ils n’étaient pas d’accord entre eux. Ce duo était indispensable pour la réussite de l’histoire. 
C’est donc un petit coup de cœur mais je suis ravie de l’avoir lu car ça en valait vraiment le coup.

Éditions : Pocket – Date de parution : 8 Mars 2018 – 512 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.