L’affaire Rose Keller de Ludovic Miserole

Présentation de l’éditeur :
Rose Keller est au chômage depuis plus d’un mois. Elle est réduite, en ce dimanche de Pâques du 3 avril 1768, à mendier sur la Place des Victoires à Paris. En acceptant de suivre, pour un écu, un jeune homme soigneusement habillé qui a besoin de quelqu’un pour un peu de ménage dans sa maison d’Arcueil, elle ne peut se douter qu’elle se dirige tout droit vers l’enfer. Elle ne sait pas encore que l’homme qui vient de l’engager n’est autre que Donatien Alphonse François de Sade, celui qu’on surnommera « le divin marquis »…
Celle qui hanta l’oeuvre du Marquis de Sade.
Avis :
Depuis un moment j’avais envie de découvrir la plume de Ludovic Miserole. J’en entendais le plus grand bien y compris de la part d’un certain Gérard C. Etant donné que j’aime beaucoup l’Histoire et les romans historiques (oui j’en lis peu mais je suis difficile et je n’aime pas que ça non plus), c’est avec une grande curiosité que je me suis plongé dans son petit dernier qui mets en scène personnage que l’on connaît tous : Le marquis de Sade.
Ici on traite d’un moment particulier de la vie du marquis : l’affaire Rose Keller. Cette jeune femme a subit la violence du Marquis lors du dimanche de Pâques.
Les 100 premières pages environ, sont là pour nous faire vivre l’affaire avant d’en voir les conséquences. J’étais un peu sceptique au début car je trouvais que cela traînait un peu. Mais pris dans son ensemble, c’est en faite nécessaire à bien des égards.
On peut ainsi tout d’abord saisir la personnalité de ce marquis. C’est un homme terrifiant et qui aime profondément faire du mal. Cela lui procure le plus grand des plaisirs. L’auteur ne nous cache aucun détail et cela donne des scènes très durs à lire mais qui sont la réalité. On voit aussi comment il aime manipuler son monde et surtout sa femme, Renée Pelagie.
De plus ces 100 premières pages nous pose aussi les bases de la société de l’époque. C’est aussi le cas dans le reste du livre mais un peu plus particulièrement au début. Cela m’amène à parler d’un personnage que j’ai adoré : Julie « FolleCuisse » Danière. A travers elle et surtout dans ses dialogues, on voit comment s’articule la société du 18èmesiècle. Elle nous montre que tout le monde selon son rang n’est pas traité de la même façon et que les passes droits sont monnaie courante à l’époque pour tenter de dissimuler certaines choses. Mais elle montre aussi que cette société est en train d’évoluer, du moins les prémices sont là. Ce personnage haut en couleur a des réflexions extrêmement pertinentes sur la condition des femmes à cette époque. Beaucoup de ces réflexions font un peu écho à notre société actuelle.
Du point de vue de la construction de l’histoire, il n’y a rien à redire. Tout s’enchaîne avec un bon rythme et une écriture plutôt agréable. Mais ce qu’il faut surtout souligner, c’est l’immense travaille de recherche qui a permis à l’auteur de construire cette histoire. A partir de nombreuses archives dont certaines inédites, il a su nous raconter cette histoire comme si on y était. C’est un point qui m’a fasciné de plus en plus au fur et à mesure de ma lecture. Il a su à tout ceci y mêler un peu de fiction avec une grande habilité.
Dans les annexes, vous pouvez retrouvez des copies des textes originaux dont certains ont été incorporé à l’histoire.
Les mordus d’Histoire seront appréciés ce livre j’en suis certaine !
Ludovic sait, dans ce livre, nous raconter l’histoire du marquis de Sade avec beaucoup de passion et de justesse. Au début j’ai un peu pensé au livre du grand Gonzague de Saint Bris. Il y avait ce petit quelque chose dans l’écriture et la manière de raconter l’Histoire. Les détails sont multiples sur l’ambiance et le décor mais sans trop en faire pour que le lecteur puisse se construire une image mentale de la scène.
Cette lecture m’a passionnée. J’ai dévoré ce livre avec un grand plaisir et il a rempli les attentes que j’avais. On y apprend beaucoup choses aussi bien sur le Marquis que sur son époque et c’est un point auquel je suis très sensible. Il me tarde maintenant de lire le tome 2 !
Editions : French Pulp – Date de parution : 13 Septembre 2018 – 410 pages

 

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.