Le programme D-X de David Khara

Présentation de l’éditeur :

L’ancien agent du Mossad Eytan Morg, reclus au large de l’Irlande depuis quatre ans, doit sortir de sa retraite quand l’homme à la tête du Consortium, une organisation criminelle qui préside en secret aux destinées de l’humanité, exige de lui parler avant de mourir.
Aux États-Unis, le jeune flic Andy Irvine est confronté à un meurtre barbare : une infirmière est retrouvée pendue dans un entrepôt, le corps calciné. Mais ce meurtre n’est peut-être pas isolé… Tueur en série fétichiste? Opération du Consortium? Seul Eytan pourra le découvrir, mais le temps lui est compté.

Avis :

J’ai découvert la trilogie Bleiberg à sa sortie voilà presque 8 ans pour le premier tome ! C’est à ce moment là aussi que j’ai rencontré l’auteur et qu’il est devenu très vite un de mes auteurs préférés. David Khara est un passionné d’Histoire. Cette trilogie l’a amené à faire des recherches très poussées sur la Seconde Guerre Mondiale et ce qui a suivi. Dans cette trilogie il a mis en lumière des éléments peu connus du grand public comme sur les recherches qu’on mené les nazis dans les camps de concentration.
Mais parlons plus précisément de ce livre très attendu ! Il s’est écoulé 5 ans depuis le troisième tome. Nous avions laissé Eytan en Irlande où il avait bien l’intention de passer le reste des ses jours après avoir sauvé le monde à de nombreuses reprises mais aussi après s’être vengé de ceux qui ont fait de lui un homme surpuissant, « l’aryen parfait ».
Mais le Consortium ne semble pas avoir renoncé à mettre au point un nouveau plan pour faire basculer l’équilibre précaire du Monde.
On retrouve avec une certaine joie Eytan. Au début j’ai eu peur que cette retraite ne l’ai changé en quoi que ce soit. Mais assez vite on voit bien qu’il est toujours le même. Au fur et à mesure qu’il prend conscience de la mission qu’il va devoir accomplir par devoir, il reprend les bonnes vieilles habitudes et ré enfile le costume d’Eytan Morg, agent du Mossad.
Il possède toujours ce sens de la répartie et du dialogue où l’interlocuteur ne peut pas le contrer. C’est là la grande force du livre et là aussi où est le rythme du livre.
Dans ce livre on retrouve aussi d’autres personnages des précédents tomes.
(Si vous n’avez pas lu les précédents tomes, vous pouvez être un peu perdu car il y a des références à ce qu’il s’est passé avant.)
Ces personnages apportent beaucoup à l’histoire mais aussi à Eytan. Ils viennent parfois le déstabiliser et cela fait du bien au personnage d’Eytan parfois trop sûr de lui. Cependant il n’y en a que deux que l’on voit plus et qui apporte quelque chose au livre. Pour la suite j’espère bien revoir les deux autres un peu plus.
Il y a aussi un petit nouveau, Andy, que j’espère bien revoir par la suite avec peut être son collègue. Les deux ensembles sont touchants. On ressent bien leur complicité et l’aspect père-fils.
Côté histoire, on reste un peu dans la même veine que les précédents thèmes tout en s’adaptant au monde actuel. Il y a toujours cette quête de l’homme surpuissant prêt à tout pour effectuer sa mission quitte à perdre son humanité. L’auteur s’est encore une fois inspiré d’un élément peu connu de l’histoire de la seconde guerre mondiale et a imaginé ce qu’il en serait si certains aujourd’hui décidaient de mener le projet à bien voir de l’amplifier.
On fait aussi quelques sauts dans le passé pour mieux comprendre le présent. On a un aperçu de l’Eytan des débuts et ça c’est toujours intéressant. Je pense qu’il nous reste encore des choses à découvrir sur son passé.
Dans l’ensemble, je n’ai pas été déçue de ce livre. J’avais hâte de le commencer pour retrouver Eytan et son univers. L’auteur a su répondre à toutes mes attentes. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde malgré quelques petites longueurs dues à des considérations un peu longues de la part de certains personnages.
L’écriture de David Khara est toujours aussi fluide et agréable. Les scènes d’actions (particulièrement à la fin) sont très réussies et dignes des grands films d’actions. Le gros point fort, les dialogues, nous offrent des moments savoureux.
Ce quatrième tome est pour moi une belle réussite et nous laisse envisager un cinquième tome monumentale ! Je vais prendre mon mal en patience et attendre le retour du géant avec plaisir.

 

Éditions : J’ai lu – Date de parution : 17 Octobre 2018 – 416 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.