Je t’aime de Barbara Abel

barbaraabel

Présentation de l’éditeur :

Rien n’est plus proche de l’amour que la haine.

Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour en la personne de Simon. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien. Lorsque Maude découvre l’adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père et jure de ne jamais recommencer. Maude hésite, mais voit là l’occasion de tisser un lien avec elle et d’apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée.
Six mois plus tard, Alice fume toujours en cachette et son addiction provoque un accident mortel. Maude devient malgré elle sa complice et fait en sorte que Simon n’apprenne pas qu’elle était au courant. Mais toute à sa crainte de le décevoir, elle est loin d’imaginer les effets destructeurs de son petit mensonge par omission…

Ceci n’est pas exactement une histoire d’amour, même si l’influence qu’il va exercer sur les héros de ce roman est capitale. Autant d’hommes et de femmes dont les routes vont se croiser au gré de leur façon d’aimer parfois, de haïr souvent.
Parce que dans les livres de Barbara Abel, comme dans la vie, rien n’est plus proche de l’amour que la haine…

Avis :

Dans la série « tout le monde a lu un de ses livres mais pas moi » je vous présente : Barbara Abel !

Je vous rassure je la connaissais de nom mais je n’avais pas eu l’occasion de lire un de ses livres jusqu’à maintenant.

L’oublie/l’erreur est reparé(e) avec son petit dernier.

Je n’avais aucune exigence et je ne savais pas à quoi m’attendre même si j’avais lu quelques avis sur ses livres.

Ici nous avons trois familles très différentes mais dont le destin va faire que leurs routes vont se croiser. Il a suffit d’un élément anodin pour que le malheur arrive. Une belle mère qui veut améliorer les relations avec sa belle-fille et qui pense que conclure une sorte de pacte avec elle fera que tout ira mieux pour l’ensemble de la famille.

Mais quelques mois plus tard, le drame survient…

A partir de là c’est une histoire qui aborde entre autres le mensonge et la vengeance mais qui montre surtout de quoi est capable l’être humain par amour. Le titre du livre est là pour nous le rappeler. L’être humain a des sentiments qui peuvent le mener au meilleur comme au pire. Ces mêmes sentiments transforment un être humain en un être différent que l’on ne pouvait pas soupçonner au premier abord.

L’auteure mets chacun de ses personnages face à des choix qui peuvent tout faire basculer.

Le début du livre m’a paru un peu long mais il s’agissait de la mise en place des personnages et de l’action. Cependant plus arrive le moment fatidique indiqué dans la 4ème de couverture, plus je me demandais comment serait la suite. On sait que tout part de ce pacte entre Maude et Alice mais on voit mal les conséquences. Une fois passé l’accident, les questions étaient encore plus nombreuses car je ne voyais pas le rapport et l’impact de ce petit mensonge. « Les effets destructeurs » annoncés dans la 4ème se sont fait attendre.

Mais l’auteure a été très maligne ! En quelques lignes tout a changé et à partir de là c’est l’escalade. Chaque choix et chaque événement même petit vont avoir cet effet « boule de neige ». Au fur et à mesure de la lecture, il restait quand même des zones d’ombres sur certains personnages.

Là encore l’auteure fait très fort ! Tout se joue dans les dernières pages du livre qui m’ont laissée sans voix ! J’imaginais plusieurs scénarios mais pas celui là.

En maîtrisant la psychologie de ses personnages, l’auteure nous embrouille à merveille. Tous semblent parfaits dans leurs petites vies bien rangées. On n’imagine même pas que chacun puisse déraper à ce point. Mais encore fois, l’auteure nous montre que par amour chacun est capable du pire pour sauver l’être aimé. On parle donc aussi de sacrifice. Le personnage de Maude est celui que l’on suit le plus en détail. Dans ce livre elle va passer d’un extrême à l’autre de manière saisissante. Le personnage de Simon est aussi le plus surprenant et nous montre vraiment de quoi l’être humain est capable par amour.

Malgré un début un peu long, le reste du livre devient très vite addictif. J’ai été choquée de voir des personnages capables du pire. J’ai eu l’impression d’être à leur place et un sentiment de malaise m’a envahi. La seconde moitié du livre je n’ai pas fait que la lire, je l’ai aussi vécue. L’auteure nous parle au final de nous à travers des êtres humains plutôt banals. Mais à partir d’un élément la tranquillité peut se transformer en tempête et tout détruire sur son passage.

Ce livre est une réussite totale !

éditions : Belfond – Date de parution : 3 Mai 2018 – 464 pages

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.