Vivre ensemble de Emilie Frèche

emiliefreche

Présentation de l’éditeur :

« La première fois qu’ils se sont vus tous les quatre, le fils de Pierre n’a pas supporté un mot du fils de Déborah, ou peut-être était-ce juste un rire, et, pris d’une rage folle, il s’est mis à hurler qu’il les détestait, que de toute façon elle ne serait
jamais à son goût et Léo jamais son frère, puis il a attrapé un couteau de boucher aimanté à la crédence derrière lui et, le brandissant à leur visage, il a menacé de les tuer – cela faisait une heure à peine qu’il les connaissait. »
Tout le monde ne parle que du vivre-ensemble mais, au
fond, qui sait vraiment de quoi il retourne, sinon les familles recomposées ? Vivre ensemble, c’est se disputer un territoire.

Avis :

Avant la parution de ce livre, une polémique a éclatée avec des échanges entre autres sur Twitter. C’est en partie à cause de ça que j’ai voulu lire ce livre mais aussi parce que les précédents de l’auteure m’avaient plu.

Je vous rassure tout de suite, dans cette chronique je ne vais pas chercher à savoir si la polémique avait lieu d’être ou pas car ce n’est pas ainsi que je juge un livre.

Dans ce livre il est question d’une famille recomposée, à nôtre époque et juste après les attentats du 13 Novembre 2015. D’un côté il y a une mère et son fils et de l’autre un père et son fils. Chacun a un passé très différent. Le plus intéressant c’est le père et le fils. Je vais essayer de ne pas trop vous spoiler mais ces deux là sont très particulier. Je ne savais pas trop quoi en penser au début. Cependant une fois que l’on a tous les éléments, les choses prennent sens. La mère et le fils sont aussi très intéressants. Leurs réactions et pensées (pour la mère) sont très constructives pour l’histoire mais aussi pour nous lecteur.

On suit donc cette famille avec ses hauts mais surtout ses bas. La cohabitation des deux enfants est ce qu’il y a de plus difficile. On peut se dire qu’il en est ainsi dans chaque famille recomposée mais ici c’est quand même très particulier. Ça pouvait exploser à tout moment.

En plus de la vie de cette famille recomposée, il y a aussi ce que vit le père, Pierre, en tant que bénévole dans la Jungle de Calais. De part son métier d’avocat il vient en aide aux réfugiés pour leurs démarches administratives.

Cette partie de l’histoire m’a semblé être en trop. Ce n’est pas qu’elle n’est pas intéressante mais j’aurais aimé que le livre soit plus axé sur l’histoire de cette famille. De plus elle n’apporte pas grande chose selon moi au livre même si il en était beaucoup question après les attentats.

Le début et la fin du livre sont très marquants. La violence est très présente dans ce livre et remets souvent en cause ce vivre-ensemble tant prôner dans les médias et par nos chers politiques. L’auteure nous emmène vraiment dans l’intimité de cette famille recomposée avec ses doutes et ses questions.

Les chapitres sont courts et s’enchaînent assez vite. On pressent par moment ce qui peut se passer donc l’intérêt ne faiblis pas tellement.

Vers la fin du livre, il y a un dialogue lors d’une soirée qui parle très bien d’où vient ce vivre-ensemble avec des éléments précis. Il offre une bonne conclusion à ce livre avant la scène finale qui vous glace le sang mais qu’au fond était inévitable.

Malgré quelques points qui m’ont chagriner, ce fût une lecture très intéressante qui amène a beaucoup de réflexions. Il faut juger ce livre dans son ensemble et pas seulement sur le cas de cette famille en particulier. L’auteure arrive à dire beaucoup de notre société actuelle avec la violence sous toute ces formes.

Editions : Stock – Date de parution : 22 Août 2018 – 288 pages

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.