A même la peau de Lisa Gardner

lisa

Présentation de l’éditeur :

Deux meurtres spectaculaires sont perpétrés à Boston à six semaines d’intervalle. Dans les deux cas, les victimes sont des femmes seules, atrocement mutilées, à côté desquelles l’assassin a déposé une rose.

L’inspectrice D.D. Warren, chargée de l’enquête, décèle vite une similitude entre ces mises en scène macabres et une longue série de meurtres ayant défrayé la chronique à Boston quarante ans plus tôt et dont l’auteur, Harry Day, s’est suicidé depuis.

Seul recours pour D.D. Warren : se rapprocher des deux filles de Harry Day. Se pourrait-il qu’il y ait un lien entre les récents crimes et Shana et Adeline ? Pour le savoir, D.D. Warren va devoir se confronter à cette interrogation : peut-on échapper à son destin lorsqu’il est marqué du sceau de la mort ?

Avis :

Avant de donner mon avis, je tiens à remercier Babelio et les Editions Albin Michel pour cet envoi.

Depuis très longtemps je vois passer les livres de cette auteure en librairie ou sur Facebook. J’en ai même un qui traîne dans ma PAL depuis une éternité.

Lisa Gardner semble avoir un certain succès dans le domaine du thriller psychologique. C’est un genre qui me plaît beaucoup mais sur lequel on ne peut pas trop se tromper sous peine de perdre le lecteur.

Ici le pitch de départ m’avait plutôt emballé et même intrigué. Le fait qu’un des personnages ne ressentent pas la douleur est un élément que je n’avais pas encore lu dans un thriller et du coup j’étais très intéressé de voir comment l’auteure allait utiliser cet élément.

Le début du livre m’a plutôt plu. Les choses se mettent en place certes doucement mais l’action est déjà là. Les scènes sont bien décrites et font froid dans le dos. Le personnage de DD Warren est un personnage assez fort malgré ce qui lui arrive au début du livre. On ressent bien sa combativité et son envie de continuer malgré son handicap.

Les deux autres personnages intéressants sont bien sûr Shana et Adeline. La seconde est au début la plus mystérieuse et étrange. Le fait qu’elle ne ressente pas la douleur la rend assez distante d’une certaine manière mais on la sent quand même un peu tourmentée par ce qu’il se passe. Malheureusement assez vite on se lasse un peu de sa façon d’être. Elle devient assez vite inintéressante. Son personnage n’évolue pas vraiment. Malgré le faite qu’elle cache un secret je ne l’ai pas trouvé très crédible. Quant au personnage de Shana, il aurait mérité d’être plus exploité car on sent qu’elle a un potentiel de manipulation très élevé. On en sait plus sur elle assez tard dans le livre.

En dehors des personnages, dans cette histoire, il y a assez vite beaucoup de longueurs. L’enquête n’avance pas ou tourne un peu en rond. On reste trop longtemps dans les considérations, pensées des personnages.

L’ennui m’a vite gagné malgré quelques rebondissements dans l’enquête. Assez vite il y a un personnage qui se détache et qui devient de plus en plus suspect. En faite on trouve vite qui est le tueur. Il n’y a pas tant de personnage que ça donc le choix est limité. La seule chose qui nous reste à savoir est pourquoi il a fait tout ça. Et même quand on le sait on se dit « tout ça pour ça ! ». Les raisons ne m’ont pas convaincues.

J’avoue avoir vraiment décroché à un moment et j’ai fait le test ultime : lire les 50 dernières pages environ pour voir si on loupe quelque chose. Et bien là malheureusement on ne loupe rien. Mes soupçons étaient fondés et certaines choses évoqués avant ce sont avérés être vraies.

Du côté de l’écriture, je ne sais pas si c’est le faite que j’ai lu les épreuves non corrigés mais il y a quelques maladresses. Le style n’a rien d’exceptionnel et est même parfois un peu plat ou vide. Le rythme qui est si important dans un thriller psychologique est là au début mais il s’essouffle vite.

Ce livre ne répond à mes attentes d’un bon thriller psychologique. Je suis arrivé à un stade dans ma vie de lectrice où j’ai certaines exigences dans mes lectures. Là si je compare avec d’autres thrillers psychologiques on n’y est pas du tout.

éditions : Albin Michel – Date de parution : 2 Janvier 2019 – 512 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.