Je me suis tue de Mathieu Menegaux

61isxjt-0yl

 

Présentation de l’éditeur :

Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s’ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis criminelle, Claire échoue en prison et refuse obstinément de s’expliquer. À la veille de son jugement, elle se décide enfin à sortir de son mutisme…

Avis :

Avant toutes choses, je tiens à préciser que ce n’est pas dans cette article que je parlerais de la polémique suite à la parution du livre d’Inès Bayard à la rentrée littéraire 2018 qui a très largement copié le livre dont je vais vous donner mon avis. Je ferais peut-être un post sur ma page Facebook à ce sujet. Je vais donner mon avis comme si je n’avais pas lu le livre d’Inès Bayard.

Dès le début du livre on sait que ça va mal finir mais on ne sait pas encore comment. Le personnage de Claire nous parle depuis sa cellule et se confie à nous à travers son témoignage avant de mettre fin à ses jours. Elle veut nous livrer sa vérité. Celle qu’elle n’a pas été capable de livrer à la police, au juge, à son avocat et à son mari.

Le livre est très prenant dès le premier chapitre. On sait que la lecture ne sera pas facile et elle le devient encore moins à partir du moment où l’on connait l’élément déclencheur de la catastrophe à venir (que l’on ne connait toujours pas à ce moment là). La manière de raconter est très intimiste. Claire nous parle à nous directement. En tant que femme, on ne peut pas s’empêcher d’essayer de la comprendre au début du livre et de se mettre à sa place.

Le passage où Claire fait le choix de ne pas porter plainte est très intéressant. Même si on se dit qu’elle a tort, on ne peut être que d’accord avec elle sur la vision qu’auront les autres d’elle. Ce passage est horrible mais criant de vérité sur le regard que porte les autres sur une personne qui subit ce crime.

Un autre passage est aussi très intéressant. Il s’agit de l’après quand son mari veut faire l’amour et où elle elle ne veut pas mais accepte quand même pour que son mari n’est pas de soupçon et aussi éviter la dispute. Je ne suis pas d’accord avec ce passage même si je ne nie pas le fait que cette situation est peut-être vécue par des femmes mais surement une minorité.

Et enfin il y a ce moment où elle est au planning familial. Il y a un hommage discret mais présent à Simone Veil qui a permis à beaucoup de femmes de se sentir plus libre et moins contrainte par la société. Cependant cela reste encore très compliqué.

Pour revenir à l’histoire, elle se lit très vite car on veut savoir ce que cette femme a fait pour se retrouver en prison. Une fois que cela arrive, on reste sans voix. J’avoue que je n’ai pas compris son geste malgré ce qui lui est arrivé. Cependant on ne peut pas nier qu’elle a des circonstances atténuantes. Et là encore je n’ai pas compris qu’elle n’en parle pas aux flics alors qu’elle avoue avoir comment son geste. Son mutisme constant est difficile à comprendre.

Ce livre est un livre qui marque et qui bouscule. En tant que femme, on se demande ce que l’on aurait fait à chaque moment du livre. Je n’ai pas de reproche à faire sur ce livre que ce soit sur la forme qui est bien choisi pour impliquer le lecteur, ni sur le style. Il se lit vite mais ne s’oublie pas. Il va rester en tâche de fond dans ma tête un petit moment car il aborde beaucoup de sujets très actuels et qui doivent nous mener à nous remettre en question et à remettre en question le système.

Pour son premier roman, Mathieu Menegaux a frappé très fort. Cela me donne encore plus envie de lire ses autres livres qui sont dans ma PAL.

Editions : Points – Date de parution : 12 Janvier 2017 – 144 pages

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.