Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard de Laetitia Constant

61rgjbbva9l

Présentation de l’éditeur :

À 27 ans, Fauve gère un haras atypique niché dans la forêt landaise. Elle y soigne des chevaux traumatisés et y donne des cours d’équitation responsable aux enfants. Quand une lettre de la mairie annonce que le terrain est racheté par une société immobilière qui veut l’expulser, Fauve sort de ses gonds : l’homme à la tête du projet est un odieux personnage, arrogant et coureur, qu’elle a déjà rencontré au cours des seules vacances qu’elle s’est accordé ces cinq dernières années. Le voici maintenant décidé à détruire sa vie… Fauve ne se laissera pas faire!

Avis :

Parfois entre deux thrillers j’aime bien lire quelque chose de différent. Il m’arrive de lire de la blanche et à de rare exception, de la romance. Mais pas la romance américaine qui pollue les rayons des librairies (désolé pour les amateurs du genre), plutôt de la romance à la française qui ne se prend pas pour une auteure bas de gamme américaine (encore désolé mais franchement faut avouer que le niveau est très bas et surtout pas réaliste).

La seule française que je lis en temps normal c’est Agnès Abécassis. C’est la seule jusqu’à maintenant qui me fait rire et qui ne tombe pas dans les clichés. Elle a le don d’appuyer sur nos petits défauts et de nous faire passer de la bonne humeur avec de l’humain, du vrai.

Mais revenons au livre dont je suis censé vous donner mon avis…

Au début du livre on fait connaissance avec Fauve qui exerce un métier peu commun : chuchoteuse. Elle l’exerce auprès de chevaux en difficulté dans son haras qu’elle tient avec sa meilleure amie Célia. Cette dernière l’envoie en vacances forcées en espérant que là-bas peut être elle se trouve un homme. La situation prête à sourire et vu le caractère rebelle de Fauve, on sent que ça ne va pas être de la tarte. On ne risque pas de s’ennuyer.

Ce voyage tient ces promesses en grande partie. On sent bien que Fauve n’est pas dans son milieu naturel et c’est très drôle à lire. Mais bien sûr vient la rencontre avec celui que l’on connait au début sous le nom de « Voisin ». Au début j’ai trouvé drôle ce jeu du chat et de la souris entre les deux. Mais assez vite le vrai visage de Voisin se dévoile et à partir de là je n’ai pas supporter ce type jusqu’à la dernière page. C’est un petit trou du cul qui se la pète et bien trop sûr de lui.

L’après voyage est intéressant avec surtout l’annonce du projet qui va contraindre Fauve a quitter son haras. On sent qu’il n’y a rien à faire et on voit mal comment elle peut s’en sortir. On compatit à son désarroi mais on admire aussi la combativité qui l’anime encore malgré les difficultés.

Même si d’autres personnages sont présents dans le livre, tout tourne autour de Fauve et de son « Voisin ». Sans révéler trop de choses, ces deux-là vont se tourner autour pendant tout le livre. Et c’est là que les choses coincent pour moi, je ne comprends absolument pas l’attirance de Fauve pour cette ordure. Les propos qu’il tient son pour moi absolument rédhibitoire. Je me suis surprise à être vraiment en colère contre elle. Ses sentiments pour lui la rendent franchement débile.

L’histoire a continué malgré tout de m’intéresser pour connaitre ce qui va arriver à Fauve et à son haras. La fin du livre est quand même palpitante. Cependant les derniers chapitres m’ont laissé sans voix. Je n’ai pas du tout aimé ni compris cette fin… Ce personnage de Fauve que j’ai bien aimé au début du livre n’a cessé de me décevoir au fur et à mesure du livre.

Ce livre n’était pas fait pour moi. Si le personnage de Voisin n’était pas aussi grossier, j’aurais peut-être apprécié un peu ce livre mais malheureusement je n’y ai pas trouvé mon compte.

Je retenterai peut être un jour un livre de cette auteure que je connais bien et que j’apprécie.

Si tu aimes la romance tu y trouveras peut-être ton compte avec cette lecture légère qui peut t’aérer l’esprit.

Editions : J’ai lu – Date de parution : 12/09/2018 – 352 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.