L’empreinte de la chair de Sabine Bolzan

41R3c6aubML

Présentation de l’éditeur :

Une jeune fille de dix-sept ans est enlevée sur une plage du Cap Ferret. C’est la sixième disparition en cinq ans. Les corps de cinq autres jeunes filles ont été retrouvés, grâce aux visions de Justine Edison, amie d’enfance du lieutenant de police Alexis Beauregard.
En lutte avec les affres de l’anorexie depuis son adolescence, Justine est devenue médium suite à un accident de voiture qui l’a privée de l’usage de ses jambes et l’a contrainte à changer son regard sur elle-même.
Tout pousse à croire que les meurtres ont été perpétrés par le même tueur. Mais cette fois, Justine a une longueur d’avance car elle a vu la jeune fille vivante, ainsi que le lieu où elle a été enlevée.
Au fur et à mesure que l’enquête avance, l’étau se referme petit à petit sur Justine et son entourage, révélant les blessures passées et un lourd secret.

Avant propos à ma chronique :

Avant de commencer ma chronique, je vais mettre quelques petites choses au clair sur ma façon de faire.

Je ne fais pas de chroniques négatives méchantes, je ne fais que des chroniques constructives.

Je chronique tous les services presse que je reçois que j’ai aimé ou non le livre. La base d’une bloggeuse, comme je le suis, c’est de chroniquer les livres reçus.

De plus pour être crédible, il faut être honnête. Un blogueur qui ne poste que des chroniques positives a pour moi un souci de crédibilité si surtout il n’affiche pas clairement son intention de poster uniquement des chroniques sur les livres qu’il a aimé.

J’ai essayé d’écrire la chronique la plus courte et la plus concise qui soit. Ceci n’est que mon avis de lectrice.

Avis :

Si j’ai accepté de lire ce livre, c’est à cause du pitch qui m’a beaucoup intéressé. Une médium + des disparitions + des secrets de famille = il y avait là les éléments pour un bon thriller psychologique.

Le début du livre fonctionne plutôt bien. On alterne entre les chapitres avec Justine et les « interludes d’un prédateur ». J’ai pensé qu’ainsi on aurait une montée en tension intéressante.

Malheureusement cela ne dure pas…

Un élément survient beaucoup trop rapidement à mon gout. Justine disparait pendant trop longtemps du récit dans le présent et à partir de là j’ai décroché.

On passe ensuite (en grande partie) à la lecture de carnets intimes de Justine. Outre le fait qu’on apprend à la connaitre à travers son passé, ces chapitres-là sont très long et pas crédibles pour certaines scènes. Le rythme du livre s’en trouver grandement affecté.

Bref je me suis ennuyé ferme à partir de là malgré quelques chapitres où l’on retrouve Justine.

Assez vite nous ne sommes donc plus dans le thriller psychologique selon moi. En fait dans ce livre il y a beaucoup de genres qui se mélangent qui font que rien n’est très clair pour le lecteur. On passe du thriller psychologique à de la romance (ceux qui me connaissent savent que je suis extrêmement critique envers ce genre). Et pour couronner le tout, il y a trop de thématiques abordés.

Très vite aussi dans le livre en plus de décroché à cause de l’ennui, j’ai été très vite perdu dans les liens entre les divers personnages. J’ai eu l’impression qu’ils étaient présentés dans le désordre. De plus ils n’ont rien d’attachants car ils ne sont, selon moi, pas réaliste. Leur manière de réagir n’est pas crédible ou alors ils font preuve d’une sacrée résilience !

Je ne m’attarderais que du personnage de Justine (personnage principal) que je n’ai pas aimé une seule seconde. Elle n’est pas méchante mais elle n’est pas crédible et pas attachante. Elle a vécu beaucoup de drames dans sa vie (il n’y a quasiment que ça) dont elle s’est sortie plus ou moins mais au final je la trouve impossible à cerner. J’ai du mal à trouver les mots pour vous dire à quel point ce personnage ne fonctionne absolument pas que ce soit dans les moments présents que dans le passé même si les exemples sont multiples.

Ce livre est un premier roman. Comme tout premier roman, il a ses défauts mais là pour moi la liste est trop longue. Elle l’est tellement que je ne peux pas tout mettre ici. Dans ce livre rien n’a fonctionné pour moi. La lecture en fut parfois pénible. J’avoue avoir lu la fin en diagonale car je n’y arrivais plus. Mon niveau d’exigence y est pour beaucoup je pense.

Je vais donc en rester là et je m’excuse encore auprès de l’auteure et de l’éditrice. Ce livre semble avoir plus à un certain public qui n’attend pas la même chose d’un livre que moi.

MISE A JOUR :

Depuis la publication de cette chronique j’ai pris un flot d’attaques qui montre certains êtres vivants ont un sérieux grain. Ne pas être d’accord est une chose mais attaquer la personne qui n’est pas d’accord avec vous en est une autre ! Je ne me permettrais jamais d’insulter, d’attaquer quelqu’un qui ne pense pas comme moi sur un livre. Intellectuellement c’est inconcevable.

Cette chronique restera en ligne que cela vous plaise ou non.

Editions : Editions La Liseuse – Date de parution : 20 Novembre 2018 – 224 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.