Une folie passagère de Nicolas Robin

thumbnail_UNEFOLIEPASSAGERE-ok-def-1

Présentation de l’éditeur :

Bérengère s’évertue à être une parfaite hôtesse de l’air. Elle a quarante ans, vingt ans de métier, douze mille heures de vols au compteur, une robe turquoise sans faux plis et un impeccable chignon banane. Elle fait du ciel le plus bel endroit de la terre car, ici-bas, on l’abandonne : ni mari ni enfants, quelques amants de passage sans considération pour elle. Alors, elle cache ses blessures sous son uniforme et rien ne semble pouvoir altérer son désir de maîtrise et de perfection. Jusqu’au jour où une série de contretemps vient dérégler cette mécanique bien huilée.

Jusqu’au jour où, poussée à bout, elle en vient à commettre l’irréparable.

D’une plume alerte et fantaisiste, Nicolas Robin nous embarque au septième ciel, dans une intrigue haute en couleur. Une comédie douce-amère, hommage à toutes les femmes qui enverraient bien valser les normes sociales pour trouver leur liberté.

Avis :

Voici un livre que j’attendais depuis un an ! Tout ce que je savais c’est qu’il était question d’une hôtesse de l’air.

Je suis Nicolas Robin depuis son premier livre « Roland est mort ». Le second a été un très gros coup de cœur tellement ce livre me parlait et m’envoyait le message que j’avais besoin d’entendre à l’époque. Donc ce petit nouveau je l’attendais avec impatience et avec une grande exigence !

Dans ce livre tout se passe autour du personnage de Bérengère. C’est une hôtesse de l’air ou plutôt comme elle aime à le dire « une hôtesse-bien-comme-il-faut ». Elle respecte à la lettre le standard de l’hôtesse de l’air aussi bien par le physique, la façon de s’habiller, se maquiller, que la façon d’être avec les passagers. Il y a un petit côté vieille école dont on se rend compte quand elle se retrouve face à celles de la nouvelle génération. Mais cela n’a rien de péjoratif au contraire. Il y a chez Bérengère une sorte de fascination pour ce métier qu’elle veut exercer depuis toujours au grand dam de ses parents.

Mais parlons de Bérengère en action dans ce livre ! C’est vraiment une chic fille avec du caractère même si elle offre beaucoup de retenue de par son métier.

Bérengère a un souhait : avoir un mari et construire une famille avec celui-ci. Sauf que dès le début du livre, ça commence mal et on voit mal comment elle va y arriver.

Après avoir parlé du personnage principal, je me permets un petit mot sur les personnages secondaires car il y en a des très bons !! Tout d’abord parmi ses collègues, il y a Marie-Jo. C’est la doyenne de l’équipe et elle a un caractère bien trempé qu’elle ne cache plus à quelques mois de la retraite. Elle m’a bien fait rire celle-là et son franc parler et un délice !

Et puis il y a une des passagères, une vielle dame qui perd un peu la tête mais qui est très attachante. Ce personnage va rappeler beaucoup de souvenirs à notre Bérengère et ça promets des moments très émouvants.

Dans ce livre, on va suivre Bérengère lors d’un vol Paris-Vancouver qui ne va pas se passer dans le calme et la sérénité ce qui est normal sinon on se serait franchement ennuyé. Une succession de moments tous plus drôles les uns que les autres vont s’enchainer. C’est là que l’auteur dégaine son plus gros atout : l’humour ! De la première à la dernière page, ce livre regorge de bonnes répliques qui vous font qu’on a toujours le sourire pendant cette lecture.

En plus de cela on peut ajouter une écriture fluide donc agréable qui fait qu’on enchaine rapidement les pages sans jamais s’ennuyer. Il n’y a pas de vraiment de longueur qui mérite d’être citée. La fin du livre est un vrai feu d’artifice ! Je ne m’attendais pas à ça du tout mais je ne suis pas déçue.

En plus de la découverte richement documentée du milieu de l’aviation, il y a aussi un regard sur les femmes d’aujourd’hui dans notre société avec le souhait de Bérengère.

Bérengère ne voit pas son désir de femme comme lui étant dicté par la société mais plutôt comme son désir personnel, ce vers quoi elle veut aller pour se sentir bien. Au début j’avoue que je ne comprenais pas trop car je ne partage pas ce souhait mais au fur et à mesure du livre on le comprend.

Cependant l’auteur nous montre aussi ce que la société souhaite à travers différents personnages. Beaucoup lui font se reproche d’être toujours célibataire (même si eux le ne le voient pas ainsi). C’est un regard que je connais bien et qui est tout à fait vrai.

Et puis il y a le regard des hommes…On n’est pas dans le cliché car malheureusement les réflexions lues dans ce livre sont encore vraies… On peut en sourire mais moi ça m’agacé car on se rend compte que ça n’évolue pas. Ici il y a déjà le fantasme de l’hôtesse qui couche avec un homme différent à chaque escale. Mais Nicolas Robin démonte très bien les différents clichés sur le métier.

Bon maintenant si je te dis que ce livre est un coup de cœur, est-ce que cela te surprend ? Moi non car Nicolas est resté fidèle à sa manière d’écrire et ici il a relevé avec brio le fait de se mettre à la place d’une femme. Il y a tout ce que j’aime dans ce livre et surtout j’ai passé un excellent moment en le lisant. Dans ce livre il y a beaucoup d’humain et de réalisme. Beaucoup vont croire que c’est un peu exagéré pour certaines situations et certains enchaînements de situations mais pour le vivre moi-même, je peux vous assurer que quand la malchance à décider de s’installer, elle s’installe et vous en fait voir de toutes les couleurs !

Bref, il vient de sortir en librairie et je te conseille de ne pas passer à côté de ce petit moment de bonheur qui tient en 230 pages !

52599050_10157182823202147_5171278733352370176_n

éditions : Anne Carrière – Date de parution : 8 mars 2019 – 230 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.