La dévoration des fées de Catherine Lalonde

51PWHubmV7L

Présentation de l’éditeur :

Entre le conte de fées enragé et la reprise hallucinée des récits d’apprentissage, entre la forêt de Sainte-Amère-de-Laurentie et la grande ville électrique, La dévoration des fées raconte le sort de la p’tite, de Grand-maman et de Blanche absente. Mais le récit est ravalé par le chant, le mythe, la fantasmagorie, et une poésie féroce et primordiale hante la narration. Œuvre baroque et mal embouchée, La dévoration des fées est traversé de sortilèges crachés ou lyriques, dans une scansion affamée, bourrée jusqu’aux yeux de désir.

Avis :

Si vous ne le savez pas, je suis une grande fan du Canada et plus précisément du Québec. Cela remonte à mon adolescence à cause d’un chanteur très connu (je te passe le nom car ça n’a pas d’intérêt pour la suite). A travers lui j’ai appris à découvrir ce pays qui m’a fasciné. J’ai commencé aussi à ce moment-là à découvrir un peu la littérature québécoise avec des auteurs dits « classiques » (Anne Hébert et Félix Leclerc).

Il y a dans ces livres, un style très particulier. Pour les livres que j’ai lu jusqu’à maintenant, il était souvent question de nature. C’est quelque chose moi qui me fascine car même si j’ai un côté très urbain, j’ai toujours besoin de retrouver la nature que je considère comme un refuge.

C’est ce que l’on retrouve dans ce livre avec aussi un côté mystique qui m’attire beaucoup. La quatrième de couverture est ce qui m’a beaucoup attiré dans ce livre. On apprend peu de chose sur l’histoire, seulement le minimum (ce qui est parfait pour un livre de 140 pages).

On suit cette petite fille qui va grandir dans un monde très étrange avec une Grand Maman qui croit encore aux prophéties, à la prière. Elle va apprendre à se construire. Elle va passer de la campagne à la ville pour apprendre à se connaitre et à grandir. Elle a un côté un peu naïf à un moment mais elle est attachante.

Les premières pages sont très déstabilisantes. Je n’étais pas du tout préparé à ça. J’étais complétement perdue. Je ne comprenais pas trop ce qu’il se passait. Mais c’est là que j’ai compris qu’il fallait prendre son temps pour lire ce livre. Ce n’est pas un livre comme ceux que j’ai l’habitude de lire. C’est un véritable OLNI (Objet Littéraire Non Identifié).

Dans ce livre il y a beaucoup de poésie que ce soit par l’écriture ou le style. Il faut un peu de temps pour s’en accommoder. Cela pourrait faire passer livre pour inaccessible à certains alors que ce n’est pas le cas. C’est un livre qui exige du lecteur une grande concentration.

L’écriture et le style sont les deux choses entre autres qui m’ont fait apprécier ce livre. C’est à la fois sauvage, crue, poétique mais avant tout sublime. Le côté nature s’exprime à la fois par le style et l’écriture. On est à la fois dans la poésie et le conte. Beaucoup de thématiques sont abordés comme la naissance, la vieillesse ou encore l’indépendance et avec beaucoup de justesse. Il y a aussi quelque chose qui m’a interpellé à la fin du livre, c’est quand la jeune femme revient chez sa Grand Maman. Il y a là un message que j’ai beaucoup apprécié : se ressourcer, revenir aux fondamentaux.

Ce livre m’a paru complètement déjanté au début mais au final j’ai pris énormément de plaisir et surtout une grosse claque littéraire. Je ne m’y attendais pas du tout. Il y a surement des choses que je n’ai pas compris dans ce livre comme certains mots mais en restant attentif je n’étais pas perdu. La force des mots m’a éclaté en plein visage et m’a bousculée pour mon plus grand plaisir.

Ceux qui aiment les livres qui sortent de l’ordinaire seront servis avec celui-ci. Ce livre est une grosse découverte pour moi tout comme l’auteure et la maison d’édition.

Je remercie du fond du coeur l’agence Trames et les éditions Le Quartanier pour cette incroyable découverte.

Prochainement je vous parlerais de d’autres livres de cette maison d’édition. 😉

Rencontre et échange passionnant à Livre Paris :

Editions : Le Quartanier – Date de parution : 7 Mars 2019 – 144 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.