Vindicta de Cédric Sire

91WhjVGLPmL

Présentation de l’éditeur :

UN BRAQUAGE SOUS HAUTE TENSION

 » On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé.  »

Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes. Mais une petite fille était au mauvais endroit, au mauvais moment. Ils ont commis l’irréparable et maintenant, un monstre vengeur est lâché à leurs trousses.

UN FLIC EN CHUTE LIBRE

Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.

UNE TRAQUE HALETANTE SECOUÉE DE FAUSSES PISTES

Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci
pour lui : c’est personnel.
Dans ce thriller crépusculaire, Cédric Sire joue comme jamais avec les nerfs du lecteur jusqu’à l’effroyable twist final et confirme son entrée tonitruante parmi les maîtres absolus du thriller français.

Avis :

Avant toute chose, je tiens à préciser que ceci est seulement le second livre de Cédric que je lis. Je suis donc mal placé pour parler de l’évolution de son écriture et de son style. Je vais me contenter dans cette chronique de parler uniquement de mon ressenti sur ce livre.

Ce livre est divisé en plusieurs partie et alterne entre des événements du passé et du présent. La quatrième de couverture ne laisse que peu de doute sur l’élément déclencheur de cette vengeance.

Le début du livre est une montée en tension jusqu’à la longue scène du braquage. Parmi les participants de ce braquage, il y a Audrey. Elle fait partie des deux personnages qui m’ont le plus marqué. On la sent hésitante et peu sure d’elle. Son évolution dans le livre est très bien traitée par l’auteur et cela en fait l’un des personnages les plus aboutis dans ce livre.

En parallèle on découvre un autre personnage, Salva. Ce flic un peu (beaucoup) borderline mais encore intègre va se révéler être un élément très fort dans ce livre jusqu’à la dernière page. Il a dérapé et se retrouve dans « un placard » avec la cellule de surveillance. Mais contrairement à d’autres il a encore à cœur de faire bien son travail et ne cherche pas vraiment à redorer son blason.

Le personnage du tueur est quant à lui absolument terrifiant. Assez vite on se doute d’où il vient mais son identité n’est pas très précise. Les détails de ce dont il est capable ne nous sont pas épargnés. Beaucoup penseront que l’auteur en a peut-être trop fait comme c’est souvent le cas dans pas mal de thrillers mais là au moins il y a une vraie raison à cette violence. Cependant si l’auteur avait été moins dans le détail cela n’aurait rien changer à mon ressenti pendant la lecture.

Dans ce livre on va de fausses pistes en fausses pistes. Les pages défilent à une vitesse hallucinante. L’auteur arrive très bien à nous embrouiller. Même si on pense trouver quelque chose, il nous manque toujours le petit quelque chose pour que tout se débloque.
Il y a du rythme et beaucoup d’action. Il n’y a quasiment pas de temps mort dans ce livre. Le twist final m’a laissé sans voix ! Il est impossible de voir les choses venir malgré un indice que j’avais repéré. A travers les révélations l’auteur aborde un sujet d’actualité peu connu de manière superficielle mais je trouve ça quand même malin d’y avoir pensé.

Ce fût une excellente lecture. J’ai pris mon temps pour le lire et bien apprécier l’action et le déroulement de l’histoire. Cédric nous emmène dans une ambiance très sombre avec une tension permanente. L’écriture est fluide ce qui en fait un très bon page turner. A aucun moment on se perd dans ce livre. Il y a certes beaucoup de personnages mais étant donné que le récit est bien construit je ne me suis pas sentie perdue. Cédric sait créer une ambiance dans ce livre qui vous saisit et vous rend complètement accro. Plus la fin approche et plus il est difficile de lâcher le livre !

Je ne peux que vous recommander cet excellent page turner habilement mené d’une main de maître !

éditions : Métropolis – Date de parution : 21 mars 2019 – 577 pages

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.