Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma – Crimes dans les Marolles de Nadine Monfils

61XUPliPbQL

Présentation de l’éditeur :

Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma – Crimes dans les marolles

Guy Marchand, président du jury thriller au BIFFF, Festival du film fantastique de Bruxelles, invite son ami Nestor Burma à l’accompagner.
Lors d’une soirée, il rencontre la petite amie de Léo Straum, condamné à 26 ans de réclusion pour être accusé d’avoir assassiné ses parents et sa soeur. Il s’est réveillé au milieu de leurs cadavres et déclare ne plus se souvenir de rien.
Dans la famille Straum, tout le monde s’aimait et baignait dans le bonheur avant de baigner dans le sang. L’affaire intrigue Burma qui décide d’y fourrer son nez…
« C’était au temps où Bruxelles brusselait… non peut-être ! »

Avis :

Ne connaissant pas le personnage de Nestor Burma crée par Lélo Malet, je ne savais pas trop où je mettais les pieds. Mais très vite je me suis rendue compte que ce n’était pas grave. Dans cette nouvelle série d’enquêtes chaque auteur s’approprie le personnage à sa manière. Ma seule référence sur ce personnage est l’incarnation télé par Guy Marchand.

Ici c’est au tour de Nadine Monfils de nous raconter une nouvelle enquête de Nestor Burma. Elle choisit bien sûr de l’emmener dans sa Belgique natale et de s’inspirer d’un fait divers comme base de l’histoire.

Dès le premier chapitre, j’étais conquise ! L’humour de Nadine fonctionne à merveille. Les répliques sont percutantes et sont obligés de faire sourire le lecteur.

« Il a les chicots qui ont fait Verdun et le pif à rendre jalouse une fraise de Plougastel. » P.11

Rien qu’avec ça je savais déjà que peu importe ce qu’il va se passer, je vais passer un excellent moment de lecture.

En plus de cet humour, il y a beaucoup de référence très Belge. Il est question de lieu que Nadine aime à Bruxelles mais aussi de personnages très réel. Ça me donne envie de retourner à Bruxelles et d’aller entre autres chez Goupil Le Fol. En plus de cela il y a aussi tout un vocabulaire très Belge. Mais pas de panique ! Il y a des explications made in Nadine Monfils pour chaque mot ou expression.

Pour en revenir à l’histoire et à sa construction, il y a vraiment du fond dans ce livre. Elle s’inspire d’un fait réel tout en se l’appropriant. Elle le fait à merveille et avec une construction qui se tient très bien y compris dans la résolution. Cette résolution est très surprenante et assez inattendue.
Nadine en profite aussi pour faire passer quelques messages sur la société.
« On est toujours en guerre. Même dans les pays où on ne se tire pas dessus, on est en guerre contre les cons. En plus, ils pullulent et se reproduisent. Puis ils votent pour des plus cons qu’eux. » P.43
« Même les animaux se révoltent ! Comme cet orang-outan qui a sauté sur une grue en train d’abattre les arbres de sa forêt, pour arrêter les dégâts,… » P.167

En ce qui concerne le personnage de Nestor Burma, Nadine y a mis beaucoup d’elle dedans ! Du moins je l’ai reconnue dans ce personnage et dans sa manière de parler. Cependant elle garde bien l’esprit du détective à l’ancienne. Il fait milles et une choses à la fois. D’un côté il enquête mais il en profite aussi pour passer du bon temps.

L’écriture de Nadine est très fluide et vraiment merveilleuse. Elle a quelques fois des envolées très poétiques que j’adore. Les chapitres sont courts et très bien construit car on a envie de passer au suivant direct. Une petite originalité, le titre de chaque chapitre sont des paroles de chanson. Cela nous donne en général une petite indication sur le contenu du chapitre.

Ce fut un excellent de moment de lecture comme je m’y attendais. Nadine a un univers très accessible et dans lequel on se sent bien. Elle fait preuve de beaucoup d’humour mais avec un style très soigné. J’ai fini ce livre presque à regret tellement j’étais bien dans ce livre.

Donc si tu as besoin d’un livre pas prise de tête et bien celui-là est fait pour toi !

éditions : French Pulp – Date de parution : 21 février 2019 – 192 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.