Amour entre adultes de Anna Ekberg

71hxoUC2-SL

Présentation de l’éditeur :

Caché dans l’obscurité, sous la pluie, Christian est assis au volant de sa camionnette. Il attend sa femme, Leonora. Tous deux sont mariés depuis vingt ans, ils ont un fils, tout semble leur réussir. Soudain, il voit la silhouette de Leonora qui court. Il serre le volant de toutes ses forces. Leur première rencontre, leur premier baiser, leur histoire d’amour… il essaie d’oublier. Il ne doit pas penser qu’elle est sa femme, ni même un être humain. D’ailleurs, est-elle encore sa femme ? C’est davantage une menace, quelqu’un qui, s’il ne fait rien, va détruire sa vie. Il a pris sa décision, une décision terrible. Il n’a pas le choix. Il appuie sur l’accélérateur. Il voudrait pouvoir fermer les yeux mais c’est impossible. Une dernière image avant le choc : la queue de cheval de Leonora qui se balance en rythme dans la pluie. Trop tard pour changer d’avis.

Une scène terrifiante : un homme s’apprête à tuer sa femme. Ce qui s’est passé avant ? Ce qui va se passer après ? Personne, pas même le plus perspicace des lecteurs, ne saurait le soupçonner.

Avis :

Nouvelle lecture pour la #teamthriller du Cherche Midi !

Je n’ai pas lu le précédent livre de l’auteure donc je découvre son style avec celui-ci.

Quand je dis « auteure » je devrais dire « ces auteurs ». Et oui derrière Anna Ekberg se cache en réalité deux auteurs.

Ce sont donc deux hommes qui écrivent sous un pseudo féminin pour parler des problèmes de couple.  C’est une donnée à avoir à l’esprit pendant la lecture car on peut se poser la question si cela aurait pu être différent s’il s’agissait d’une femme auteure pour parler des problèmes de couple.

Dans ce livre, on suit deux histoires. D’un côté il y a un ancien flic qui raconte à sa fille une enquête non résolue qui le tracasse depuis des années. De l’autre on suit cette même histoire à l’intérieur de ce couple.

Un premier point est venu me gêner dans ce livre, c’est l’importance de cette histoire du flic qui raconte l’enquête. Elle permet certes de prendre du recul sur l’histoire de ce couple mais d’un autre côté j’ai trouvé que ça rendait l’ensemble plus lourd.

La première partie du livre m’a semblé interminable. Je me suis beaucoup ennuyé car il ne se passait rien. On connait dès le début et dès la quatrième de couverture l’événement majeur donc ce que l’on attend c’est de comprendre comment on en arrive là. Sauf qu’il faut attendre plus de 100 pages pour qu’il se passe quelque chose qui attise notre curiosité et retienne notre attention.

Le style danois, s’il existe, a clairement un problème de rythme. Je pensais m’être réconcilié avec les auteurs nordiques mais là je pense que ça va être compliqué.

Cependant il y a du positif dans ce livre ! Passé la première partie, j’ai commencé à me prendre au jeu et à trouver l’histoire intéressante. Les personnages prennent de l’ampleur et on sent bien que les choses vont se compliquer. On voit bien que l’évènement majeur va arriver mais ce n’est pas sans une surprise que le lecteur ne voit pas venir. A ce moment-là le livre devient vraiment intéressant et la fin devient plus qu’incertaine. On enchaine les évènements qui peuvent tout faire basculer.

Du côté des personnages, celui de Leonora m’a le plus touché. Cette femme a tout sacrifiée pour son fils et sa famille et elle subit encore des épreuves difficiles. Elle se révèle être une femme sans pitié. J’avoue que je l’ai parfaitement comprise et qu’il était difficile pour moi de ne pas être de son côté. Son mari, Christian, se révèle être à la fois un homme pitoyable mais aussi quelqu’un de très dangereux près à tout. Il ne m’a pas particulièrement ému, je n’ai pas ressenti de pitié pour lui.

En ce qui concerne l’autre l’histoire, du début à la fin, elle ne m’a pas semblé utile et très importante. Je ne me suis attaché à aucun des deux personnages. Sa seule éventuelle utilité serait de ménager le suspense de l’autre histoire.

Malgré une première partie ennuyeuse et un style assez étrange/déroutant, c’était une lecture intéressante mais pas inoubliable. La thématique abordé dans ce livre est respectée et bien traitée. Mais les longueurs sont très nombreuses et dure parfois des pages entières. J’ai réussi à m’accrocher car je suis tenace mais je pense qu’une grande partie des lecteurs abandonneraient avant la fin de la première partie. Le dénouement sauve en partie l’histoire de ce couple mais il y avait matière à faire beaucoup plus intéressant.

Editions : Le Cherche Midi – Date de parution : 2 Mai 2019 – 480 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.