Chroniques de Prydain, Tome 4 : Taram chevalier errant de Lloyd Alexander

Présentation de l’éditeur :

De retour à Caer Dallben en ayant laissé la princesse Eilonwy à la cour royale de Mona, Taram prend toute la mesure de son amour pour la princesse. Mais s’il a bien prouvé sa valeur en tant qu’homme, il souffre d’ignorer ses origines et est bien décidé à les découvrir afin de pouvoir demander la jeune fille en mariage. Accompagné du loyal Gurgi, Taram prend donc le chemin des marécages de Morva, afin d’y rencontrer Orddu, Orwen et Orgoch, les trois sorcières redoutables dont on dit qu’elles contrôlent le destin des hommes. Les trois enchanteresses lui dicteront d’aller consulter le Miroir de Llunet, dans les montagnes tout à l’est du pays. En chemin, Taram fera halte chez le roi Smoit où il retrouvera Fflewdur Fflam, puis fera de nombreuses rencontres, heureuses et malheureuses : un fermier au désespoir, un berger qui pourrait lui révéler le secret de sa naissance, et un sorcier immortel déterminé à anéantir les hommes.

Avis :

Avant dernier tome de la saga des Chroniques de Prydain !

Dans cet avant dernier tome, l’auteur va répondre à une question que l’on se pose depuis le début : d’où vient Taram ? Quelles sont ses origines ?

Dans le précédent tome nous avons quitté Taram qui laissait Eilonwy derrière lui qui sait maintenant qui elle est vraiment (même on va encore en apprendre un peu dans ce tome), il était donc normal que l’on s’intéresse un peu plus au passé de Taram.

C’est une quête dont on ne sait absolument pas où elle va nous mener et surtout si nous arriverons au bout ! L’auteur arrive à nous faire douter plus l’histoire avance. Notre héros va prendre des chemins difficiles avec son ami Gurgi. Les pièges seront nombreux et l’issue incertaine.

Ce quatrième tome reprend le même schéma que les précédents mais on ne s’en lasse pas. L’auteur ne perd pas son temps dans des digressions. Tout ce qui est dit et fait à son importance pour la suite. L’action est toujours passionnante et bien décrite. On ressent les peurs et les doutes de Taram comme jamais.

Mais dans ce tome il y a quelque chose qui est encore plus présent que dans les autres tomes ce sont les leçons que veut transmettre l’auteur aux jeunes lecteurs. Plus on avance et plus on les voit très clairement et elles sont mêmes énoncés dans les dialogues avec d’autres personnages que Taram va croiser.

Comme l’issue de ce tome est incertaine quant aux réponses que nous aurons, je l’ai trouvé encore plus captivant que les autres. Il est impossible pour le lecteur d’anticiper ce qu’il va se passer. La fin ne nous déçoit pas car d’une certaine manière nous y sommes préparés par l’auteur.

Cet avant dernier tome est aussi réussi que les précédents et c’est agréable de constater la constance de l’auteur dans la qualité de texte qu’il offre aux lecteurs.

Il reste un dernier tome qui je l’espère sera conclure avec force cette incroyable saga jeunesse !

Editions : Anne Carrière – Date de parution : 3 Juillet 2020 – 272 pages

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.