Il s’appelait Ptirou de Verron et Sente

Présentation de l’éditeur :

C’est une surprenante et dramatique histoire que celle qui fut contée le soir de ce Noël 1959, dans une demeure de la banlieue de Charleroi. Réunis auprès de leur oncle Paul, trois enfants impatients réclament un récit, lequel sera inspiré d’un épisode vieux de presque trente ans…

La Grande Dépression fait rage à cette époque malmenée : tensions sociales, grèves et conflits sont le lot quotidien des entreprises industrielles. Celle de Henri de Sainteloi, grand patron de la Compagnie Générale Transatlantique, ne fait pas exception à la règle. Poussé par ses actionnaires à renégocier les frais de locations des quais, Monsieur de Sainteloi doit se rendre à New York et en profite pour y emmener sa fille unique, Juliette, ravissante enfant atteinte d’une grave insuffisance cardiaque. À des kilomètres de Paris, sur les rives pluvieuses de la Seine, le cirque Marcolini est en deuil : Madly, sa trapéziste vedette, est victime d’un tragique accident qui force Ptirou, son fils, à quitter les saltimbanques pour tenter sa chance en Amérique, là où dit-on tout est possible à qui poursuit ses rêves. Sur le paquebot en partance pour le Nouveau Continent, voici l’histoire d’une improbable rencontre, d’une aventure bouleversante.

Avis :

Mais d’où vient le personnage de Spirou créé par Rob-Vel ? C’est la question que les auteurs de cette BD se sont posés. Mais au lieu de raconter une version possible des origines du personnage, ils ont décidés que ce serait l’histoire que racontera l’oncle Paul à ses neveux et sa nièce un soir de Noël 1959 au coin du feu.

Cette entrée en matière est déjà parfaite. On a l’impression qu’il nous la raconte à nous aussi cette histoire mais aussi l’Histoire ! Cette première BD nous la raconte aussi très bien. C’est un des points forts de ce premier tome. Notre personnage principal de Ptirou va s’y retrouver confronté avec les grèves et la grogne qui gagne des membres de l’équipage de cette traversée transatlantique. Mais il y a aussi les prémisses du nazisme avec un des personnages secondaires.

Ce personnage de Ptirou est attachant et touchant dès les premières cases. On reconnaît déjà bien ce qui fait le personnage de Spirou à travers lui. Mais il y a aussi le personnage de Juliette qui nous accroche dans sa fragilité et son élégance de jeune fille.

Chaque personnage est intéressant dans cette BD. Ils apportent tous quelques choses à l’histoire et donnent aussi le rythme. Par exemple la hiérarchie des membres de l’équipage est très bien montrée entre les mousses et ceux qui travaillent dans la salle des machines.

On s’immerge dans la vie du bateau avec ses personnages et ses intrigues. L’histoire est captivante. Le rythme est dense et la lecture devient addictive. Les rebondissements s’enchaînent jusque dans les dernières pages. C’est l’occasion pour le dessinateur de montrer l’étendu de son talent comme avec les scènes à bord de l’avion. La fin est particulièrement touchante et très bien tourné pour s’adapter à un jeune lectorat. Les auteurs éludent à la perfection et avec beaucoup de justesse ce dont l’on se doute.

Mais on reste bien sûr sur l’idée de départ qui est de montré comme serait née l’idée du personnage de Spirou. Il s’agit bien sûr d’une fiction mais pas totalement dénué de sens quand on regarde la biographie de Rob-Vel. J’avoue que les auteurs ont semés le doute en moi et j’ai passé quelque temps à chercher sur Internet le vrai du faux. Les quelques pages de fin nous montre rapidement les débuts de ce personnage et de ce journal du même nom.

Cette BD est un gros coup de cœur. Je ne m’attendais pas à ça en la commençant mais je suis agréablement surprise. Les dessins sont majestueux et le scénario est à la hauteur : que demander de plus ?

Elle plaira aussi bien aux jeunes lecteurs comme au fan de la première de Spirou.

Un tome 2 vient de sortir et je vous en parle bientôt…

Editions : Dupuis – Date de parution : 24 Novembre 2017 – 80 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.