Celle qui pleurait sous l’eau de Niko Tackian

Présentation de l’éditeur :

Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident. Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda, son adjointe, ne peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.
Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité et l’appui de Tomar pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

Avis :

Premier polar pour le jury du prix des lecteurs du Livre de Poche !

C’est la seconde fois que je lis un polar de Niko Tackian. Je me rappelle avoir bien aimé « Toxique » dans l’ensemble.

Ce polar est toujours avec son personnage récurrent de Tomar Khan. Il est fait référence à des faits passés. Si vous n’avez pas lu les précédents, ça peut déstabiliser au début. Cela n’a pas été un gros obstacle pour moi finalement.

On a deux enquêtes/histoires dans ce livre et même un second personnage principal au côté de Tomar.

La première enquête est celle que j’ai préféré. Le sujet abordé m’était totalement inconnu et je l’ai trouvé bien tourné. Cette sensibilisation à un problème aussi complexe que celui-là est une bonne idée actuellement. Les violences faites aux femmes sont de plus en plus d’actualité mais on ne parle pas de celle-ci spécifiquement car elles sont difficiles à prouver. Le personnage de Rhonda était le personnage idéal pour mener l’enquête. Son intuition et son obstination la poussent à jouer avec les limites et permet de rendre justice à Clara. Une femme pour aider une autre femme est logique et bien tourné par l’auteur.

L’autre enquête est celle de Tomar pour son innocence joue aussi avec les limites et semble tout aussi compliqué. Mais là encore l’auteur s’en sort bien. Le suspense est au rendez-vous jusqu’aux dernières pages. Tomar est un personnage complexe mais très attachant comme Rhonda. Leurs faiblesses ne sont pas « clichés » pour un personnage de flic. Ils sont humains dans un monde qui ne leur facilite pas la tâche.

Sur le fond c’est un livre qui m’a plu car l’histoire est intéressante et accroche bien le lecteur. Mais la forme ne m’a pas transcendé. Je l’ai trouvé assez classique et peut être pas à la hauteur du thème abordé. Le style, l’écriture de l’auteur ne m’a pas accroché. Par moment on s’ennuie même un peu mais les chapitres étant courts, on avance assez vite au final et ça contrebalance bien.

C’était une lecture rapide dont je ne retiendrais que le fond. De mémoire c’est ce qu’il s’était passé avec l’autre livre de l’auteur que j’avais lu. C’est un thriller qui plaira et qui plait déjà mais ça ne me donne pas forcément envie de continuer à lire cet auteur.

Editions : Le Livre de Poche – Date de parution : 6 Janvier 2021 – 288 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.