La louve cathare Tome 1 de Mireille Calmel

Présentation de l’éditeur :

L’impétueuse Griffonelle, petite voleuse de seize ans, assiste en pleine rue au meurtre sauvage de sa mère. Rapidement, les soupçons se portent sur Amaury de Montfort, le fils de celui qui a mené la croisade en Occitanie et brûlé des centaines de cathares.

Pourquoi ce crime abominable ? A son tour, Griffonelle est la cible de Montfort. De la religion cathare, pourtant, la jeune femme ne sait rien. Il la traque, exigeant qu’elle lui remette une carte dont elle ignore jusqu’à l’existence ; une carte recherchée par les proches du roi et qui mènerait à une mine d’or cachée en Occitanie, au cœur de la Montagne Noire.

Pour échapper à cet homme et survivre, elle doit découvrir au plus vite ce que sa mère a dissimulé. Mais bientôt, tandis que les assassinats se multiplient dans l’entourage du roi, l’impitoyable vengeance d’une femme plane sur Griffonelle…

Une femme dont le nom est à jamais maudit : la Louve cathare.

Avis :

J’entends parler de Mireille depuis un bon moment déjà mais je ne l’avais jamais lu. L’occasion d’une rencontre chez XO Editions, m’a poussé à lire le premier tome de sa nouvelle saga.

Ce premier tome se passe à Paris en Novembre 1226 en quelques jours seulement. L’action est donc condensée en moins de 400 pages. Tout va très vite dès les premières pages. On se plonge dans ce Paris qui va vivre de grands évènements avec la mort du roi Louis VIII.

Tout tourne autour du personnage de Griffonelle, une jeune femme dont la mère est une ribaude au passé mystérieux. Elle est très attachante et pétillante de vie. Malgré tout ce qui va lui arriver dans ce premier tome, elle ne flanche pas. La découverte progressive de son passé va faire monter le livre en tension.

Ce roman d’aventures nous fait découvrir l’histoire de cette époque sous un jour différent grâce à la fiction. Ce premier tome est mené tambour battant jusqu’aux dernières pages qui nous laisse sur notre faim mais qui nous rend encore plus impatient de lire la suite.

Le style de Mireille est parfait pour cette histoire. Elle respecte le style des grands romans historiques de cape et d’épée sans avoir l’air vieillot. Y a un côté moderne dans cette histoire qui mets en avant les femmes et leur pouvoir. Mais les hommes ne sont pas en reste avec un futur roi que j’ai trouvé très touchant.

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant de ce livre. Il se lit vite parce que c’est fluide et qu’il y a du rythme. J’ai toujours un peu peur face à des livres très populaires que ce soit écrit avec le nivellement par le bas mais ce n’est absolument pas le cas ici. Le côté didactique du livre m’a beaucoup plus ainsi que l’utilisation du langage de l’époque mais plus généralement d’un langage d’un bon niveau.

Quand on arrive à cette fin qui nous laisse sans voix, on a qu’une hâte c’est de se jeter sur le suivant… Et c’est ce que je compte faire très prochainement !

Editions : XO Editions – Date de parution : 15 Octobre 2020 – 390 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.