Le jour de ma mort de Jacques Expert

Présentation de l’éditeur :

Charlotte est une jeune femme sans histoires. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle espère se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, une nuit, elle se réveille tremblante de peur, en sueur, à l’affût du moindre bruit. Elle est seule chez elle. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt, à Marrakech, Charlotte a consulté, avec trois amies, un voyant dont les prédictions se sont réalisées pour ces dernières. Qu’en sera-t-il pour Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre ? Commence alors une nuit d’angoisse. La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ? Est-elle réellement en danger alors qu’un tueur psychopathe rôde dans la ville ?

Avis :

Nouvelle lecture pour le jury du Livre de Poche !

La quatrième de couverture laisse penser que c’est un bon thriller. Le pitch de départ semble très original. On se dit que l’histoire va avoir un suspens de dingue.

C’est ce que laisse entendre les premières pages. On a une alternance entre les chapitres avec Charlotte et le tueur. C’est une bonne idée pour donner du rythme. Il y a une petite tension qui s’installe et on a bon espoir d’avoir un bon thriller.

Mais le premier hic, c’est le personnage de Charlotte. Elle est caricaturale. C’est la femme branchée qui vit avec son chat et qui a un petit ami qui vient passer un peu de temps. Le samedi soir elle se fait une petite soirée plateau-télé devant The Voice. Elle fait tout de travers pendant le livre et elle a une chance incroyable (à peine crédible) à plusieurs moments. Elle est très agaçante et même « nunuche ».

Assez vite ce livre devient n’importe quoi. La tension est constante sans jamais retomber. Cela devient pesant. On a l’impression qu’on ne va pas en voir le bout. Les chapitres avec le tueur sont pas mal au début mais assez vite ça devient aussi n’importe quoi et ce n’est même plus effrayant. Bref c’est toute l’histoire qui devient du n’importe quoi.

J’ai fini par abréger ma lecture. Je suis allé lire la fin histoire de savoir comment ça allait se finir même si on se doute de ce qu’il va arriver à Charlotte. Et là je crois que c’était la goutte de trop. Cette fin est ratée. Je la trouve même bâclée. C’est ridicule jusqu’à la dernière page.

J’essaye toujours de trouver au moins un point positif mais là c’était impossible. L’auteur avait une bonne idée de départ mais il est passé complètement à côté.

C’est une lecture que je vais très vite oublier.

Editions : Le Livre de Poche – Date de parution : 30 Septembre 2020 – 384 pages

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.