La claque de Nicolas Robin

Présentation de l’éditeur :

Jean-Michel est très heureux, en apparence : il a une femme brillante, un enfant éveillé, une belle carrière dans l’immobilier. Pourtant, ce bonheur est illusoire. Les bleus sur sa joue pourraient être imputables à un mauvais coup au rugby. S’il n’ose pas en parler, c’est parce que la vérité est dérangeante. Un homme battu, c’est le déshonneur, mais battu par sa femme, c’est l’extrême soumission, la castration au ciseau à bois. Jean-Mi endure les gifles et reste avec sa femme, jusqu’au jour où une rencontre improbable lui ouvre les yeux sur sa vie de couple. « La violence est apparue incolore, insidieuse, avant d’éclabousser nos murs. D’abord une remarque désobligeante, ensuite des reproches, puis des gifles distribuées entre mes manquements et mes oublis. Je croyais que ce serait passager, que tu allais redevenir comme avant. Et plus tard, un coup de pied, un cendrier lancé à la figure. Tu me cognes pour canaliser la tempête qui prend toute la place dans ta tête. Parce que c’était plus qu’une claque, Marylène, c’était l’hôpital et des points de suture. Une gueule de mec brisé. »

Avis :

Qu’est que j’avais hâte de lire le nouveau livre de Nicolas Robin. Il s’est fait attendre depuis son dernier livre ! Mais je savais qu’il avait besoin de temps car le sujet était difficile et qu’il allait complètement sortir de ce qu’il avait fait jusqu’à maintenant.

Il s’est attaqué à un sujet dont on n’entend pas beaucoup parler car il y en a un autre qui prend toute la place dans les médias depuis pas mal de temps. On entend beaucoup parler du mouvement #MeToo avec les violences faites aux femmes mais on n’entend pas parler d’un sujet tout aussi important à mon sens : les violences faites aux hommes dans le cadre conjugal.

On entend parler du méchant patriarcat avec des féministes que je ne supporte plus qui voit le mal dans le mâle. Mais les violences conjugales ne concernent pas que les femmes.

A travers l’histoire d’un couple assez banale, Nicolas Robin va nous plonger dans le quotidien d’un homme qui tombe dans l’escalade de la violence conjugale. On se rend compte qu’il n’y a pas de profil type de la victime ni du bourreau mais plutôt un problème avec la société qui nous enseigne une certaine image de l’homme et de la femme. L’auteur le démontre très bien avec plusieurs situations comme quand l’homme va oser en parler à un de ses amis.

La lecture est très prenante et aussi très révoltante. On se demande dans un premier temps pourquoi Jean-Michel ne porte pas plainte et s’en va. Mais on comprend assez vite que ce n’est pas aussi facile car cela aurait des conséquences pour lui et une autre personne. Il a aussi l’explication du pourquoi de cette violence de la part de sa compagne même si cela ne l’excuse pas complètement.

C’est un livre qui vient bousculer le débat et montrer une autre facette oubliée des violences conjugales. Tout est fait de manière très subtile et très bien maitrisée sans un côté moralisateur. La fin du livre m’a laissée un peu perplexe au début mais avec du recul je la comprends mieux et surtout je me suis mise à la place de Jean Michel et j’ai compris que c’est ce qu’il y avait de mieux pour lui.

Une mention spéciale avant de finir pour un personnage que j’aime à la folie (et cela ne m’arrive pas souvent) qui va avoir une grande importance : Sœur Solange. Elle est d’une énergie folle et ne correspond pas à l’image classique d’une bonne sœur. Elle est l’amie, la confidente et la psy dont on a tous envie d’avoir dans notre vie.

Avec ce livre, Nicolas Robin montre qu’il peut tout écrire. Il est sorti de sa zone de confort et s’est attaqué à un sujet difficile avec une grande justesse et finesse. Il a mis en lumière un sujet compliqué mais en nous laissant avoir notre propre avis et surtout en nous mettant à la place de la victime. C’est grandiose et j’espère que ce livre va bousculer un peu ce débat qui m’agace parfois avec un certain type de féministes.

Editions : Anne Carrière – Date de parution : 7 Mai 2021 – 250 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.