La maison du commandant de Valerio Varesi

Présentation de l’éditeur :

Dans le paysage d’eau et de brume de la Bassa, au bord du Pô, le commissaire Soneri est à l’aise. Avec les anciens du coin, il est le seul à bien connaître cette partie du fleuve, à savoir se déplacer entre les rives, les plaines inondables, les fermes éparpillées dans une terre qui semble habitée par des fantômes.

Alors quand deux cadavres sont retrouvés, c’est lui qu’on charge de l’enquête. L’une des victimes est un Hongrois tué d’une balle dans la tête ; l’autre, un ancien partisan, mort depuis des jours dans sa maison isolée.

Deux histoires différentes, liées par un fil que Soneri aura bien du mal à démêler. Entre les pêcheurs de silures venus de l’Est, un trésor de guerre disparu et le nouveau terrorisme rouge, le commissaire mélancolique et gastronome devra naviguer en eaux troubles pour résoudre cette affaire…

Avis :

C’est un moment que j’attends chaque année : le nouveau livre de Valerio Varesi. Cet auteur est un maitre du polar italien. Pour moi c’est un génie. Il sait raconter des histoires comme personne d’autre. Il a un talent inné qui ne faiblit pas de livre en livre et c’est extrêmement rare.

On retrouve ici ce bon vieux commissaire Soneri dans la bassa comme dans le précédent livre mais ici l’histoire va tourner autour du Pô et de l’Histoire. Il y a comme à chaque fois des événements qui semblent ne pas avoir de rapport entre eux mais ce cher commissaire va laisser tout ça mariner dans esprit et il va enquêter à sa manière comme toujours.

Ce polar se laisse bercer par le rythme du fleuve. Tout est lent mais tout avance. Il n’y a pas de longueur avec Valerio Varesi. Cet auteur est un véritable conteur. Son style est envoutant dès les premières pages. L’enquête se fait à l’instinct et sans tous les outils modernes dont le commissaire a horreur. On se plonge uniquement dans la psychologie des personnages et l’Histoire de cette région.

Comme dans le précédent, il est question du rapport aux étrangers qui envahissent le territoire. La population locale est très hostile à cette présence qui créé beaucoup de problèmes. Ils sont bien sûr au cœur de l’enquête. Mais il est aussi question du passé de l’Italie profonde. Les vieilles rancœurs remontent à la surface.

Les personnages mêmes secondaires sont tous intéressants car ils apportent tous quelque chose à l’histoire. Mais il y a un personnage auquel on ne s’attend pas dans ce livre : le fleuve Pô. Il est aussi vivant que les humais et il contribue aussi à l’enquête. Les personnages le décrivent aussi comme un être vivant doué d’émotions et de réflexions qui fonctionne selon sa propre horloge.

Quant à ce cher commissaire, il est égal à lui-même. Sa relation avec Angela est toujours chaotique mais toujours passionnée. Il se pose cependant toujours autant de question sur lui et sa vision de la société.

Un autre fait que j’aime beaucoup dans les livres de cet auteur c’est la manière dont la gastronomie est très présente. Je suis végétarienne mais j’avoue que j’ai très envie de goûter au plat de charcuterie. La gastronomie rythme le livre est les humeurs de notre inspecteur comme le montre une scène avec sa chère Angela qui cuisine pour lui.

Ce livre est donc encore une fois un coup de cœur ! Je suis triste à chaque fois que je termine l’un de ses livres. Cet auteur reste l’un de mes préférés et j’attends déjà avec impatience l’année prochaine pour lire une nouvelle enquête du commissaire.

Editions : Agullo – Date de parution : 06/05/2021 – 306 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.