La machine Ernetti de Roland Portiche

Présentation de l’éditeur :

Mars 1938. Le physicien italien Ettore Majorana disparaît au large de la Sicile. Avec lui, le projet secret sur lequel il travaillait depuis des années.
Automne 1955. On retrouve par miracle les notes du scientifique. Elles inspirent au père Ernetti une idée folle : construire une machine à voir dans le temps. Un chronoviseur. Sur ordre de Pie XII, le prêtre plonge deux mille ans en arrière. L’objectif est simple : prouver l’existence du Christ. Commence alors une course folle entre le Vatican, la CIA, le KGB et le Mossad. Car ce que le père Ernetti va découvrir, en pleine guerre froide, pourrait changer l’ordre du monde.

Avis :

Lecture dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche 2021.

Cette lecture m’a de suite accrochée avec deux choses : le fait que ce soit en lien avec l’Histoire avec donc une base réelle et le fait qu’il est une petite touche d’ésotérisme. Ce dernier point me fascine plus que je n’y crois. J’aime ce que l’on peut imaginer autour d’évènement dont on sait peu de choses. L’auteur nous dit bien que tout part d’une histoire vraie avec les quelques suppositions de l’époque. Ce fait divers est un excellent point de départ mais il reste encore à l’auteur à savoir bien le manier.

Ce thriller se mets en place de manière assez tranquille mais captivante. On part d’une base hypothétique qui se réalise assez vite sans qu’on y croit réellement au début. Le personnage du père Ernetti est très vite attachant. Il ne comprend pas comme nous ce qu’il fait dans cette histoire.

L’auteur mêle les personnes réels de l’Histoire à son histoire avec une telle facilité que j’ai trouvé ça fascinant. Il a su, je pense, capter leur personnalité et surtout comprendre à merveille les relations qui les unissaient à l’époque. Certains personnages n’ont bien sûr pas exister mais ils auraient pu. Le personnage de Natacha est particulièrement intéressant car elle nous montre le présent (1955) à Israël et surtout les recherches sur les manuscrit de la Mer Morte.

De manière générale que ce soit au Vatican ou en Israël, l’auteur nous montre bien la complexité politique de l’époque et l’intègre parfaitement à son histoire. C’est l’élément de tension permanent qui nous garde en haleine.

Plus on avance dans l’histoire et plus on sent que les choses vont se complexifier. Les découvertes d’Ernetti remettent en cause beaucoup de choses et déclenchent à elles seules un tsunami. La mise en danger de la papauté fait bien sûr penser au Da Vinci Code mais l’auteur y mets sa propre empreinte.

Ce livre est un excellente thriller qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page. Le style n’est pas transcendant mais ce sont les événements qui nous captive. On ne sait pas exactement ce qu’il s’est passé à l’époque et si cette histoire est vraie mais on a envie d’y croire. Cette machine, si elle existe, mérite de rester cacher car son impact pourrait être dévastateur.

L’auteur a sorti un autre livre(« Ernetti et l’énigme de Jérusalem ») qui me donne très envie…

Éditions : Le livre de Poche – Date de parution : 31 Mars 2021 – 544 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.