Signes intérieurs de richesse de Rachel Vanier

71i5T17yzlL

Présentation de l’éditeur :

« Assise au milieu de voyageurs pressés, ignorant tout du drame à l’oeuvre sous leurs yeux, je me refais le film de ces derniers mois. Comment j’ai appris le trading, comment je suis passée à la télé, comment je me suis endettée jusqu’au cou, comment j’ai failli épouser un auteur raté, et surtout, surtout, comment je suis presque devenue millionnaire.  »
Anita, vingtenaire, n’a pas la vie qu’elle espérait. Célibataire et  » cheffe de projets « , elle gagne à peine de quoi payer le loyer de son studio-cagibi et ses pâtes au beurre. Jusqu’au jour où tout bascule : c’est décidé, elle va devenir riche, très riche !

Avis :

Après avoir lu deux BD sur des serials killers ainsi qu’un polar sur le fascisme, ce n’était pas facile de passer à un autre style qui tranche autant mais j’aime de temps en temps faire ça histoire de pouvoir mieux y revenir après et ne pas me lasser.

Avant de parler du contenu du livre, j’ai envie de te parler de la couverture. Je m’extasie pas souvent mais là je salue le travail qui a été fait car elle est très réussite. Entre la couleur choisie et les dessins, elle attire vraiment l’œil et ce n’est pas négligeable pour attirer le futur lecteur. De plus elle correspond aussi très bien à l’histoire.

On commence le livre par la fin de l’histoire. Ce n’est pas commun et pas une chose facile car il fait que le reste du livre soit bon pour justifier un tel choix. Mais j’aime bien quand l’auteur prend ce risque dès le début car ça me donne envie de poursuivre ma lecture.

La quatrième de couverture nous donne aussi tous les éléments comme l’introduction. Mais vu comment cela va se terminer on est curieux de savoir comment on arrive à cette situation et aussi ce qui va arriver après.

On enchaîne les chapitres de manières assez fluides en suivant plus ou moins un chemin chronologique mais l’auteure nous explique aussi tout le contexte de ce qu’est la vie d’Anita et des autres personnages. Ce personnage d’Anita est très attachant car elle est en décalage totale avec son entourage. J’adore ce genre de personnage qui ne rentre pas dans la case dans laquelle elle est censée rentrer en toute logique. Elle correspond très bien à la jeunesse actuelle qui malgré de hautes études est parfois en galère et rencontre pas forcément le soutien nécessaire. Mais elle est aussi un peu folle sur les bords car elle va se mettre seule dans une situation complètement dingue.

Nous avons là une comédie qui enchaîne les scènes cocasses pour cette pauvre Anita dans sa quête de gloire. Il y a beaucoup d’humour mais aussi un peu de tristesse. On pourrait la juger mais vu sa situation on comprend qu’elle aspire à mieux même si elle a recours à des procédés discutables. De plus elle est toujours un peu rattrapé par son passé et l’image de son père.

C’est un livre dont l’écriture est fluide et donc les chapitres défilent jusqu’à un final qui est en accord avec le reste du livre même si l’auteure nous réserve quelques surprises.

Dans l’ensemble c’est un livre que j’ai bien aimé. Il ne m’a pas emballé plus que ça mais j’ai trouvé que l’auteure a bien traitée son sujet sur la valeur que l’on donne à l’argent et qu’elle n’est pas tombée trop tombé dans les clichés.

À lire cette été sur la plage (si d’ici là c’est possible) ou dans son jardin sur un transat !

Editions : Nil – Date de parution : 5 Mars 2020 – 336 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.