Le songe de Goya de Aurore Guitry

71cmYD2JU0L

Présentation de l’éditeur :

En décembre 1792, Francisco Jose de Goya y Lucientes, peintre du roi, se réveille aux Mallos, un village perdu dans l’Aragon. Il n’y a là-bas que la gardienne Rosario, sa chatte Loca et, la nuit, des morts. Des morts tyranniques, qui n’aspirent qu’à une chose : danser jusqu’au bout de la nuit, à en faire crever les vivants.
Qui est cette vieille sorcière et comment Goya s’est-il retrouvé dans cette étrange demeure ? Il se souvient s’être couché chez un ami, à Séville… ou était-ce sur un bateau, pris dans une terrible tempête ? Il n’a qu’une seule obsession : quitter ce village, reprendre ses pinceaux et peindre pour impressionner la cour. Mais les grotesques qui peuplent ses rêveries fantastiques en ont décidé autrement.
Le songe de la raison engendre des monstres… C’est ce que Goya comprend, cloué au lit, entre deux crises de fièvre et de délire causées par le saturnisme. De ce terrible songe dont il fut prisonnier naîtront ses célèbres Caprices, satires d’une société sur le déclin.

Avis :

En choisissant ce livre, je voulais découvrir le peintre Goya pour enrichir ma culture personnelle. Ce livre nous permet de découvrir une partie de l’oeuvre de Goya et plus précisément « Les Caprices ». L’auteure s’est inspirée d’un épisode de la vie de Goya où il a été frappé d’un mal qui l’a rendue sourd.

Voici un lien qui vous permettra d’approfondir ce que sont ces gravures : Ici

Le début du livre est très étrange. On sent une grande confusion dans l’action et j’avoue avoir été un peu perdue. Goya est au plus mal et sur le point d’y passer. Mais par chance il est recueilli par une femme très étrange.

On débarque dans un village et un univers très étrange et qui m’a laissé très perplexe. Je n’ai pas compris où l’auteur voulait en venir. On suit le rythme des moments où Goya est lucide.

Au début Goya nous fait l’effet d’un fou mais ce qui est le plus étrange et qui devient même inquiétant, c’est ce qui se passe dehors. Rosario est un personnage aussi étrange. J’ai eu beaucoup de mal à la cerner et à la comprendre. Elle est celle qui sauve ceux qui échouent aux Mallos. Elle n’est pas méchante mais je ne dirais pas non plus que c’est une gentille.

Ce qui est le plus effrayant ce sont les ombres qui hantent ce village. On ne comprend pas ce que c’est au début mais au fur et à mesure cela devient un peu plus clair. Cependant cela est aussi très étrange et j’ai eu beaucoup de mal à adhérer.

Quand on comprend enfin ce qu’est cette histoire aux Mallos, on est surpris. C’est la première impression que j’ai eu. Cependant la suite ne m’a pas plus emballé que ça. En ce qui concerne Goya il nous fait toujours l’effet d’un fou mais on comprend que la maladie y est pour beaucoup.

Mais ce livre a quelques points positifs. Les chapitres sont courts et se lisent vite. L’écriture est particulière mais plutôt agréable. Ce qui m’a dérangé ce n’est pas vraiment la forme mais plutôt le fond. Ce n’est pas un livre tout public. On ne s’attache à rien dans ce livre. Même si cela n’est pas nécessaire, le lecteur a quand même besoin de s’accrocher à quelque chose pour se sentir bien dans cette lecture.

Je suis habitué au livre un peu différent dans le style avec des histoires qui bousculent le lecteur mais là je n’ai pas réussi à adhérer et je me suis même un peu ennuyé.

Je suis peut être passé à côté de ce livre et j’en suis désolé pour l’auteure qui a cependant fait un travail remarquable pour restituer ce qui a pu être la vie de Goya suite à sa maladie qui lui a inspiré « Les Caprices ».

Maintenant à vous de vous faire une idée sur ce livre.

Editions : Belfond – Date de parution : 10 Janvier 2019 – 144 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.