Le chemin des amoureux de Louison

71tmA02hcyL

Présentation de l’éditeur :

Comment vivre sa plus grande joie quand, dehors, tout est glacé d’effroi, et sa plus violente peine quand, autour de vous, un pays entier est en liesse ?

De la soirée du vendredi 13 novembre 2015, où Joseph, leur fils, vient au monde à la maternité de la Pitié- Salpêtrière, à la journée du dimanche 15 juillet 2018, où elle perd brutalement Jérôme, l’homme de sa vie, Juliette se souvient. De tout. Des minuscules comme des énormes choses.
Et comme rien, dans sa nature, ne la prédispose à la tragédie, elle nous entraîne par la grâce de son regard tendre, cocasse et décalé dans l’histoire d’un amour plus fort que la mort où éclate à chaque page un formidable goût de vivre.

Avis :

Je connaissais Louison en tant que dessinatrice de BD mais pas en tant que auteure de roman ! J’aime beaucoup ses bandes dessinées qui me font un peu penser à celles de Mathou car l’une comme l’autre s’inspire de la vie réelle. Il n’est pas commun qu’une dessinatrice se lance dans l’écriture d’un roman. Je ne sais pas ce qui l’a motivé mais je serais bien curieuse de le savoir.

Pour son premier roman, Louison s’est lancé dans une histoire très forte en émotion. La quatrième de couverture nous le prouve déjà et nous en dit presque trop à mon avis. C’est le seul reproche que je peux faire à ce livre. J’aurai aimé en savoir un peu moins.

Dès les premières pages j’ai eu un très gros fou rire avec quelque chose d’assez banal : la description d’une photo dans une salle d’attente. J’ai compris à ce moment que ce livre allait me réserver de belles surprises. Quand un auteur est capable de m’accrocher ainsi dès les toutes premières pages, je tombe amoureuse. C’est un phénomène extrêmement rare pour moi qui suit de plus en plus exigeante.

La suite de l’histoire de ce couple m’a fait vivre un véritable ascenseur émotionnel. Je suis passé du rire aux larmes très souvent. Louison sait jouer avec les mots et les situations. Rien qu’avec ça j’étais bluffé. Quelqu’un qui n’a jamais écrit de roman et qui sait rendre drôle et intéressant des situations ou des choses banales a pour moi un très grand talent.

La première partie du livre a été très agréable à lire car tout est positif mais quand arrive la seconde… On sait qu’un événement majeur doit se produite et on le sent arriver. Mais cet événement ne nous laisse pas sur le cul, il nous envoie une grande décharge d’émotions. Honnêtement je me suis sentie très mal. J’avais envie de pleurer comme jamais alors que ce n’est qu’une histoire et pas mon histoire. Mais Louison nous implique tellement dedans en nous la faisant vivre au plus près que chaque changement est un raz de marée d’émotions.

On se sent très vite proche des personnages. Je les ai tous aimé avec une préférence normale pour Juliette que l’on suit au plus près. La grande force de ces personnages s’est d’être vraie. Soit on les connaît soit on pourrait les croiser un jour. Chacun apporte son petit quelque chose. Il y en a un qui m’a beaucoup touché le temps qu’il a été là : c’est celui de Blanche à l’hôtel. Je pense qu’à sa place j’aurais aussi tout donné pour Juliette et son petit garçon.

Ensuite nous avons le droit à une dernière partie qui alterne avec des moments drôles mais aussi très poignants. C’est ainsi que l’on se rend compte du talent de Louison pour savoir doser le positif et le négatif. Cette dernière partie est très réussie et m’a laissé un sentiment d’apaisement et de beau. En plus de suivre Juliette dans son présent, nous avons aussi quelques scènes du passé pour mieux comprendre. L’auteure délivre ainsi quelques messages et réflexions au lecteur.

Ce livre a été une vraie surprise mais surtout un immense coup de cœur. J’ai autant ri que pleuré. Je suis passé par une immense palette d’émotions. Mais avant tout, ce livre m’a fait un bien fou. Il a dépassé toutes mes attentes. Louison, pour son premier roman, a frappé très fort. J’espère de tout cœur qu’elle envisage la publication d’un second roman car pour moi elle a le talent pour le faire.

Les livres comme le sien sont très rare pour moi. Alors là je ne peux que vous conseiller du fond du cœur de l’acheter et de (je l’espère !) prendre autant de plaisir que moi ! 😉

Editions : Robert Laffont – Date de parution : 9 Janvier 2020 – 270 pages

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.