La fièvre de Aude Lancelin

Présentation de l’éditeur :

Le 24 novembre 2018, Yoann, Gilet jaune de 35 ans, est interpellé sur les Champs Elysées pour avoir lancé un pavé. Il sera condamné à quatre mois de prison avec sursis. Six mois plus tard, en mai 2019, alors que le mouvement périclite, ce jeune électricien au chômage se suicide dans la ferme de ses parents en Creuse, département le plus pauvre de France. 

Inspiré de cette tragique histoire vraie, « La Fièvre » c’est six mois hors du commun dans la vie de la nation française, qui auront vu le pouvoir vaciller face à un soulèvement historique que personne n’attendait. A travers ce fil directeur romanesque, le roman traverse une époque de décomposition morale et intellectuelle, qui aura laissé s’installer un véritable apartheid entre les différentes classes sociales. Penseurs épris de notoriété, gens de médias dépassés par la situation, hommes d’appareil tentant de reprendre le contrôle, l’histoire de Yoann croise dans le livre celle de nombreux protagonistes, connus ou inconnus de notre époque, parmi lesquels un journaliste de sa génération, qui va s’intéresser à son parcours. 

Aujourd’hui la fièvre semble retombée, mais la maladie française se poursuit, tandis qu’à tout moment une nouvelle poussée peut survenir.

Avis :

Voilà un livre que je n’aurais pas pensé lire car je vais être honnête, je ne suis pas fan des gilets jaunes. Autant au début je trouvais que leurs revendications avaient du sens et donc qu’on comprenait ce qu’ils avaient à dire mais assez vite c’est devenu un ramassis de plein de choses totalement inaudible à cause de leur absence de structuration.

Mais ma curiosité et la quatrième de couverture m’ont donnés envie de lire ce livre.

Ce livre nous offre le portrait de trois hommes : un gilet jaune de la Creuse, un journaliste et un intellectuel parisien. Il y a d’autres personnages mais assez secondaire au final. Ces trois personnages nous offre aussi trois point de vue de ce mouvement : l’acteur, l’observateur et le penseur.

L’auteure nous parle de ce mouvement dans son ensemble avec le recul nécessaire. Pendant les événements on a tous eu tendance à s’identifier à l’un des trois mais pas à les voir tous en détail et en même temps. Rien qu’avec ça j’ai trouvé ce livre très réussi et très malin. N’étant pas une partisane j’ai un peu changé mon point de vue au fur et à mesure de cette lecture.

On voit aussi deux mondes qui s’affrontent avec au milieu ce journaliste parisien qui va prendre conscience de ce qu’il se passe vraiment sur le terrain avec les manifestations mais aussi sur le terrain des idées. C’est un autre bon point de ce livre. À travers l’intellectuel et d’autres personnages, on voit que ce monde de privilégiés ne peut pas comprendre celui des GJ. Il n’y a aucun point commun entre eux. Le choc de ces mondes est saisissant et parfaitement illustré avec le GJ de la Creuse et l’intellectuel parisien.

Le point négatif du livre qui a failli me faire abandonner ma lecture c’est le style. Je l’ai trouvé assez lourd au début et un peu trop compliqué. Ce n’est pas un livre que je conseillerais à tout le monde car il faut je pense un peu s’accrocher.

Mais au final je pardonne ce détail car j’ai quand même été embarqué dans cette histoire inspirée de faits réels. On voit le début et le début de la fin de ce mouvement. L’auteure n’est pas pro GJ car elle pointe aussi les défauts de ce mouvement dont je parlais au début de la chronique. Elle ne prend en fait aucun parti directement, elle nous montre l’ensemble en nous laissant juge.

Le personnage du journaliste est très intéressant car on voit bien comment il bascule au fur et à mesure. On le voit prendre conscience des choses. Il est touchant car il n’appartient pas vraiment à ce monde d’intellectuel ou au monde des GJ. Il est essentiel à ce livre et au lecteur pour prendre du recul.

La fin du livre est à la fois triste mais presque prévisible. Elle offre cependant une conclusion parfaite.

Ce livre est parfait pour celles et ceux qui veulent voir le choc de deux mondes que ce mouvement a montré.

Editions : les Liens qui libèrent – Date de parution : 2 Septembre 2020 – 304 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.