Les refuges de Jérôme Loubry

Présentation de l’éditeur :

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette terre grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi-autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange. En quelques heures, la jeune femme se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Et pourtant, aucun d’entre eux ne quitte jamais l’île. Pourquoi ?

Et qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?…

Avis :

Nouvelle lecture pour le prix des lecteurs du Livre de Poche 2021 !

Voici un livre difficile à chroniquer sans le spoiler… Je ne sais même pas par où commencer cette chronique.

Nous avons là un thriller dans lequel il faut s’accrocher car les réponses n’arrivent qu’à la toute fin. On comprend ce livre uniquement dans les dernières pages.

Le livre est divisé en plusieurs parties qui ont bien sûr un lien. Mais il y a un prologue très étrange dont on aura la suite et la fin uniquement à la fin du livre avec les fameuses réponses pour comprendre cette histoire.

La première partie m’a plutôt accrochée et m’a rendue curieuse de lire ce livre jusqu’à la fin. Cette première partie est vraiment intéressante et bien construite. Le personnage de Sandrine est assez attachant. Plus on approche de la fin et plus les choses deviennent étrange.

La seconde partie est aussi très intéressante car en lien en partie avec la première. On se prend un premier choc dans l’histoire qui est assez perturbant. Mais ce n’est pas le cas pour les autres parties jusqu’à la fin.

La seconde moitié (à partir de la partie 3) du livre devient de moins en moins intéressante. Le contenu de l’histoire est assez perturbant de part sa violence entre autres mais pas que. J’ai perdu au fur et à mesure mon intérêt pour ce livre. Je pense que le reste du livre est en trop et complique toute l’histoire.

Mon avis général est très mitigé. Le style est pourtant fluide et agréable mais les longueurs pèsent sur la lecture. Arrivée à la fin du livre j’ai eu beaucoup de mal à voir le lien avec le début et le reste du livre. J’ai compris la construction mais dans la progression j’ai l’impression que l’auteur s’est perdu à vouloir peut être trop en faire.

Ce n’est pas un mauvais thriller mais il est trop inégal à mon goût…

Editions : Le livre de poche – Date de parution : 2 Septembre 2020 – 432 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.